24 Heures du Mans : Toyota sacré pour la cinquième fois de suite

Toute l'actualite

Le constructeur japonais a signé un magistral doublé dans la Sarthe avec la n°8, sacrée devant la n°7, couronnée en 2021.

Toyota a remporté ce dimanche la 90e édition des 24 Heures du Mans grâce à la GR 010 Hybrid n°8 confiée au trio Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa. Le constructeur nippon signe le doublé avec la n°7 (à 2’01”222), qui a rivalisé avec l’autre Hypercar Hybride jusqu’à dimanche matin avant de connaître une panne l’immobilisant plusieurs minutes à la sortie du virage Indianapolis, puis devant son box, une fois son stand rejoint.

Le podium est complété par la Glickenhaus n°709 qui n’a jamais pu se mêler à la victoire. La voiture de l’équipe américaine termine à cinq tours du vainqueur. Au pied du podium , l’autre Glickenhaus, la 708, termine avec un retard de 10 tours. Déception du côté d’Alpine, très rapidement hors du coup et qui ne prend que la 23e place (à 18 tours) après avoir connu des problèmes mécaniques mais aussi une sortie de piste.

Les dix plus gros accidents de l’histoire des 24 Heures du Mans

Accéder au diaporama (10)

Leave a Reply

Your email address will not be published.