Athlé : Duplantis l’emporte sans forcer son talent à Eugene

Toute l'actualite

Armand Duplantis, recordman du monde et champion olympique en titre, a remporté sans briller le concours du saut à la perche avec une barre à 5,91 m, échouant ensuite trois fois à 6,07 m, vendredi, lors de l’étape de Ligue de Diamant à Eugene (Oregon). Le mauvais temps étant prévu samedi, certaines épreuves ont été avancées à vendredi soir, dont celle-ci. Ce qui a convenu au Suédois qui déclarait, quelques heures plus tôt: «je pense que je préférerais n’importe quoi plutôt que de sauter sous la pluie».

Le recordman du monde (6,20 m en salle) n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer pour sa première sauterie en plein air, l’Américain Christopher Nilsen, pourtant auteur de la meilleure performance mondiale de l’année en extérieur (6 m), échouant à passer les 5,91 m. «Aujourd’hui, il s’agissait de me jauger en plein air. Gagner était la chose la plus importante mais je mentirais si je disais que je ne suis pas amer d’avoir manqué cette barre à 6,07 m. Je sentais que c’était tout à fait possible. J’ai fait trois bonnes tentatives, mais ce n’était pas pour aujourd’hui. Quand vous commencez à monter à ces hauteurs, ce ne sont que quelques centimètres», a réagi «Mondo».

En lice, les frères Lavillenie ne le sont pas restés longtemps. Valentin n’a pas passé la première barre à 5,41 m et Renaud a buté sur la deuxième fixée vingt centimètres plus haut. Bien loin du record du meeting qu’il avait établi à 6,05 m en 2015.

Cheptegei loin de son record

L’Américaine Valarie Allman, championne olympique en titre du disque, s’est imposée sans difficulté avec un jet à 68,35 m à sa cinquième tentative. Assez loin de sa meilleure performance mondiale (71,46 m). Le saut en hauteur féminin a été remporté par l’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh, toute fraiche championne du monde en salle, qui a passé les 2 mètres sur son deuxième essai.

En demi-fond, le Kényan Joshua Cheptegei, champion olympique en titre qui ambitionnait de battre son record du monde du 5.000 m (12:35.36), en a été assez loin. Il a tout de même réalisé le meilleur chrono de l’année (12:57.99) pour devancer l’Ethiopien Milkesa Mengesha, accrocheur jusqu’au bout (13:01.11). Chez les femmes, surprise sur la même distance: l’Ethiopienne Letesenbet Gidey, elle aussi détentrice du record du monde (14:06.62), a été battue par sa compatriote Ejgayehu Taye, qui a passé la ligne en 14:12.98, MPM en prime.

Samedi, la Ligue de diamant se poursuit avec en vedette Elaine Thompson-Herah, double championne olympique en titre sur 100 m, Christian Coleman sur cette même ligne droite chez les hommes, Shelly-Ann Fraser-Price sur le 200 m femmes ou encore Ryan Crouser, le recordman du monde du lancer du poids, tous en répétition générale à deux mois des Mondiaux d’athlétisme qui auront lieu sur ce même Hayward Field en juillet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.