Burkini dans les piscines à Grenoble : Éric Piolle face à la fronde de sa majorité

Meilleures histoires

Une discrète insurrection gagne l’hôtel de ville de Grenoble (Isère). Selon nos informations, une partie du conseil municipal d’Éric Piolle (EELV) va publier d’ici lundi un communiqué frondeur. Ce court texte annonce qu’un « nombre significatif d’élus de la majorité » a décidé de voter « contre » la délibération qui doit autoriser, ce lundi, le port du burkini dans les piscines municipales. Le maire écologiste a replacé ce maillot de bain couvrant, conçu comme un prolongement du voile islamique, au centre des débats au nom du « progrès social ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.