«Ce serait définitivement la fin du PS» : les sympathisants socialistes divisés sur l’alliance avec Mélenchon

Meilleures histoires

« Le PS disparaît par la faute de ceux qui aujourd’hui s’en désolent », s’agace Marie-Pierre. Cette « sympathisante socialiste » depuis qu’elle a l’âge de voter dans les années 1980, telle qu’elle se définit, a même préféré voter pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle. Son espoir, finalement douché ? Que la gauche se qualifie au second tour. « Je suis déçue par le PS depuis quelques années, et les ralliements vers LREM et Macron n’ont pas aidé. Le Parti socialiste tel qu’il a existé est en train de se déliter », constate-t-elle, amère.

Leave a Reply

Your email address will not be published.