Cyclisme : coup double pour Oliveiras après la courte 2e étape de la Route d’Occitanie

Toute l'actualite

Roger Adria Oliveiras (Kern Pharma) a remporté au sprint vendredi la deuxième des quatre étapes de la Route d’Occitanie entre Belmont-sur-Rance et Roquefort en Aveyron. Le jeune Espagnol (24 ans) en profite pour prendre la tête du général devant le sprinteur Arnaud Démare (Groupama-FDJ), vainqueur la veille.

À l’issue d’une étape de 34,3 kilomètres seulement,raccourcie de 117 kilomètres la veille après l’interdiction prise par la Préfecture du Tarn de traverser son département en raison de la canicule, l’Espagnol a signé son premier succès en professionnel après avoir devancé le Danois Michael Walgren (EF Education) et l’Allemand Max Kanter (Movistar).

Quintana a chuté

Premier attaquant de la journée, Niki Terpstra (TotalEnergies), vainqueur de Paris-Roubaix (2014) et du Tour des Flandres (2018), a résisté au peloton pendant une grosse vingtaine de kilomètres. Seule difficulté de cette étape, la côte de Tiergues (5 km à 4,6%), placée à huit kilomètres de l’arrivée, n’a finalement offert aucune escarmouche entre leaders.

A noter la chute dans les 10 derniers kilomètres du grand favori de l’épreuve, le grimpeur colombien Nairo Quintana qui a abandonné toute chance de remporter pour la troisième fois de sa carrière la Route d’Occitanie après avoir rallié l’arrivée avec plus de quatre minutes de retard. Le Colombien, en pleine préparation pour le Tour de France, n’avait plus couru depuis son abandon au Tour de Turquie, déjà sur chute, mi-avril.

À VOIR AUSSI – Dans les coulisses de l’arrivée d’Erling Haaland à Manchester City

Leave a Reply

Your email address will not be published.