DIRECT. Législatives : «Ce n’est pas vous qui quittez le PS, c’est lui qui vient de vous quitter», assure Véran aux dissidents

Meilleures histoires

18:21

LFI, PS, EELV, PCF… Comment ont été distribuées les circonscriptions ? 

Cliquez ici pour découvrir le projet de carte des circonscriptions accordées aux différents partis de gauche au sein de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale. 

17:55

L’humoriste Gérald Dahan « parachuté » en Charente-Maritime 

Alors que la plupart des partis de gauche vont s’unir sous la bannière de la Nouvelle union, populaire, écologique et sociale en vue des législatives, l’humoriste Gérald Dahan a été choisi par LFI pour briguer la 3e circonscription de Charente-Maritime. Un choix que goûte guère Fabrice Barusseau qui était jusqu’ici le député PS de ce territoire, selon Sud-Ouest. « Là, on a un parachutage avec quelqu’un qui arrive sur un territoire, qui ne le connaît pas, qui ne travaille pas là, qui n’habite pas là, qui n’a aucune expérience politique des enjeux du territoire. Et c’est ça qui me dérange », a-t-il dénoncé auprès du quotidien régional.      

L’humoriste Gérald Dahan. LP / Olivier Corsan

16:49

La campagne de Bruno Attal agace le Syndicat des commissaires de la Police nationale

Dans un message publié sur Twitter, le Syndicat des commissaires de la Police nationale interpelle le candidat à la 14e circonscription du Rhône, Bruno Attal. « Vous seriez avisé de ne plus faire mention que vous êtes gardien de la paix car ce n’est plus le cas. Vous êtes désormais un candidat aux élections législatives et vous n’avez pas à entraîner derrière vous l’institution police ». 

16:03

NUPES en soutien à Bouhafs 

Aurélien Taché, député écologiste du Val-D’oise et candidat de l’union de la gauche NUPES, exprime son soutien à Taha Bouhafs, journaliste militant pressenti pour être investi à Vénissieux et faisant l’objet de vives critiques de la part du centre et de la droite, pour certaines déclarations controversées. Philippe Poutou, du NPA, qui n’a pas ratifié l’accord avec LFI, s’est lui aussi prononcé en faveur du jeune homme.

15:30

LREM devient «Renaissance» : mais pourquoi les partis changent-ils de nom ?

En annonçant un nouveau nom pour la majorité présidentielle jeudi, Stanislas Guerini rejoint le clan de ceux qui ont voulu « ripoliner la façade » de leur formation politique avant les législatives. Un pari qui a souvent fonctionné. Notre article. 

Stanislas Guerini annonce le changement de nom de La République en marche, ce jeudi 5 mai, lors d’une conférences des différentes forces politiques qui gravitent autour d’Emmanuel Macron. Stéphane de Sakutin/AFP.

15:29

LR lance samedi la campagne des législatives pour oublier la présidentielle

En difficulté après l’élection présidentielle, Les Républicains lancent officiellement samedi à Paris leur campagne pour des législatives à hauts risques alors que certains pourraient être tentés de rallier la macronie.

Près de 400 personnes, dont une centaine de candidats aux législatives des 12 et 19 juin, sont attendues au Conseil national qui se tiendra à partir de 14 heures, à huis clos, au siège du parti.

Au programme : discours des dirigeants Annie Genevard, Christian Jacob et Gérard Larcher, clip vidéo, ainsi qu’une intervention des alliés Centristes Hervé Morin et, par vidéo, Jean-Christophe Lagarde pour l’UDI, avant une conférence de presse de Christian Jacob, président de LR, à 16 heures.

Surtout, les candidats se verront remettre une « charte », qu’ils devront signer d’ici au dépôt officiel des candidatures, affirmant leur indépendance politique. En clair, il s’agit de dissuader toute tentation de ralliement à Emmanuel Macron. 

14:58

« Ensemble » déjà menacé juridiquement ?

Ensemble, est-il déjà menacé ? Le nom de la coalition de la majorité présidentielle est aussi le nom du mouvement politique de gauche fondé en 2013, incarné par l’insoumise Clémentine Autain. « Ça m’a fait rire. Quel hommage ! » ironise auprès de nos confrères de Chez Pol la députée, qui confie que « l’opportunité et la possibilité d’une plainte » sont actuellement « en débat ». Le nouveau nom de LREM pose aussi problème. « Renaissance à gauche », existe également, selon Libération

14:48

Législatives: le boulanger Stéphane Ravacley investi par EELV dans le Doubs

Le boulanger Stéphane Ravacley, qui s’était illustré en menant une grève de la faim pour la régularisation de son apprenti guinéen et en organisant un convoi humanitaire vers l’Ukraine, a été investi par EELV dans le Doubs pour les législatives, a-t-il annoncé vendredi.

« Je demandais l’union des gauches, je l’appelle de mes voeux depuis le premier jour”, s’est félicité l’artisan  « c’est une union à gauche qui s’est présentée au bon moment ». 

13:51

Olivier Faure soutient Raphael Glucksmann

Le premier secrétaire du PS assure de son « total soutien » le député européen membre de Place publique, qui « a toujours eu le courage de ses opinions ».  Soutenant l’union de la gauche, Raphael Glucksmann avait appelé à « élire le maximum de députés pour mener les combats de la justice sociale, de la transformation écologique et de la démocratisation de nos institutions ».

13:41

L’union de la gauche répond à « une très forte attente » des électeurs

La Nouvelle Union populaire écologique et sociale est sur les rails après la validation de l’accord entre le PS et LFI, et « ce n’était plus arrivé depuis 1997 et la gauche plurielle », rappelle à l’AFP Simon Persico, enseignant-chercheur à Sciences-Po Grenoble. « Après Lionel Jospin, le PS s’est montré un peu plus accommodant avec le capitalisme et sans appliquer de grande réforme de société. Mais le fer de lance de la gauche n’étant plus le PS, cela décale le curseur un peu plus dans la radicalité. », analyse-t-il.

13:28

Sarkozy à l’investiture de Macron

L’ancien président de la République (2007-2012) sera présent à la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron pour son deuxième mandat, ce samedi, révèle Le Parisien.

AFP/Ludovic Marin

12:55

C’est l’ultime jour pour s’inscrire sur les listes électorales

 S’il n’est plus possible de s’inscrire en ligne depuis mercredi pour voter aux législatives, ce vendredi est le dernier jour pour faire les démarches directement en mairie ou par voie postale, retrouvez notre article qui vous explique la marche à suivre.

12:43

Pour le chef des négociateurs socialistes, la gauche construit collectivement «une grande espérance»

12:37

Olivier Véran s’adresse à ses anciens camarades socialistes

« À mes anciens camarades qui s’interrogent : ce n’est pas vous qui quittez le parti socialiste, c’est lui qui vient de vous quitter », assure Olivier Véran aux potentiels dissidents de son ancien parti, qu’il a quitté en 2018, pour rejoindre  LREM. 

12:30

Pour Bardella (RN), Jean-Luc Mélenchon Premier ministre, « c’est une fable »

Le président par intérim du RN, Jordan Bardella, ne doute pas qu’Emmanuel Macron « va avoir sa majorité » lors des prochaines législatives et fixe pour objectif de son parti pour ce scrutin de ne pas lui « laisser les pleins pouvoirs pendant cinq ans ».

« Emmanuel Macron, va avoir sa majorité, si Marine Le Pen avait été élu présidente, elle aurait eu sa majorité, à sept semaines d’intervalle (entre les deux scrutins), le président, il a sa majorité », a affirmé sur Franceinfo l’eurodéputé, pour qui la vraie question, c’est « quelle opposition va avoir Emmanuel Macron pendant cinq ans ».

Pour lui Jean-Luc Mélenchon Premier ministre, « c’est une fable », car « les Français le savent, vous êtes élu président de la République, vous avez la majorité derrière » et il a mis en garde contre « les délires toujours plus communautaristes d’une partie importante de la gauche qui s’est aujourd’hui mise ensemble ».

11:04

Mélenchon au JT de 20 heures de France 2

Le chef de file de la NUPES et de LFI sera ce vendredi soir au 20 heures de France 2 pour faire un premier bilan de cette union « historique » à gauche.

10:35

 Guerini vise 340 députés pour la majorité présidentielle

Stanislas Guerini, le patron de La République en marche qui va devenir Renaissance, a fixé vendredi pour les élections législatives « le bel objectif » de 340 députés pour une nouvelle majorité présidentielle « aussi large et solide » que celle du précédent quinquennat.

« La majorité parlementaire, à l’issue de ce quinquennat, c’est 340 députés quand on faisait la somme des différents groupes qui la composaient, je crois que c’est un bel objectif », a expliqué sur RTL le député de Paris.

« Si nous parvenons à maintenir une majorité aussi large et aussi solide que celle que nous avons eue dans le précédent quinquennat, alors je crois que nous aurons fait le job », a-t-il ajouté.

A l’Assemblée nationale qui compte 577 députés, il en faut 289 pour atteindre la majorité absolue.

10:32

Le NPA refuse de rejoindre l’union de la gauche à cause des socialistes

« Nous aurions pu nous mettre d’accord avec l’Union populaire, le PCF, et même EELV, mais nous ne pouvons pas valider un tel accord incluant le Parti socialiste et sur la base des propositions qui nous ont été faites », a annoncé le parti dans un communiqué.

Le NPA, qui a estimé « important de participer à cette dynamique d’union », a évoqué des discussions qui lui ont permis de trouver des accords sur certaines de ses mesures, mais a déploré qu’au « fur et à mesure des discussions avec les autres forces politiques, l’équilibre politique de la coalition s’est modifié progressivement, atténuant le caractère de rupture avec les politiques libérales qui faisait sa force ». 

09:50

« Personne n’a été humilié » pour Marc Fesneau 

Malgré de très fortes tensions entre l’ancien Premier ministre Edouard Philippe et Emmanuel Macron autour des législatives, Marc Fesneau assure que les négociations pour les investitures se sont déroulées dans de bonnes conditions entre grands noms de la majorité présidentielle.

09:36

Le PRG, la « gauche libre »

Le Parti radial de gauche présentera une candidature dans la circonscription de Vénissieux où le militant Taha Bouhafs devrait être investi par la NUPES. 

08:54

« Marine Le Pen ne veut pas être Premier ministre d’Emmanuel Macron »

« Marine Le Pen ne veut pas être Premier ministre d’Emmanuel Macron. Il va avoir sa majorité. Si Marine Le Pen avait été élue, elle aurait eu sa majorité. La question, c’est : quelle opposition il va avoir pendant 5 ans ? » a expliqué l’élu RN sur Franceinfo. 

08:43

« Au-delà du 19 juin, les Français ne pourront plus limiter les pouvoirs d’Emmanuel Macron » 

« Éric Zemmour avec 7 % à l’élection présidentielle. Ces candidats n’ont aucune possibilité de se retrouver au second tour. J’appelle les électeurs de Reconquête à nous soutenir, à voter pour le camp patriote. Au-delà du 19 juin, les Français ne pourront plus limiter les pouvoirs d’Emmanuel Macron » martèle Jordan Bardella sur Franceinfo. « Il n’y a pas un Français qui pense que Jean-Luc Mélenchon puisse être Premier ministre » tacle le vice-président du RN.

08:32

«Jean-Luc Mélenchon est dangereux au regard de son projet politique» pour Aurore Bergé

« Jean-Luc Mélenchon est dangereux au regard de son projet politique, dangereux sur le plan économique, il y a un risque d’implosion. Il est dangereux au niveau républicain, au regard des candidats qu’il présente comme Taha Bouhafs, qui a été condamné pour injures en raison de l’origine », attaque vivement la député LREM Aurore Bergé sur CNews.

08:17

« Je dis : rejoignez-nous, à ceux qui ne font pas le choix de l’insoumission » appelle Stanislas Guérini

« Je dis rejoignez-nous aux socio-démocrates mais aussi aux écologistes , ceux qui ne font pas le choix de l’insoumission, ceux qui font le choix de l’action, nos portes sont grandes ouvertes » pour Stanislas Guérini, qui compte bien rallier des dissidents à l’accord de la NUPES. 

08:10

Renaissance : « un parti politique élargi qui se fondera sur En Marche »

« Le parti rassemblera des personnalités de la gauche, de la droite, des élus locaux. L’ambition c’est de créer un parti politique élargi qui se fondera sur En Marche » a expliqué Stanislas Guerini, le délégué général de Renaissance sur RTL. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.