DIRECT. Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon prend la parole à 18h50

Meilleures histoires

18:27

A front renversé

Alors que l’extrême-droite est souvent accusée de jouer sur les peurs des Français pour convaincre, Marine Le Pen prétend l’inverse : Emmanuel Macron « conscient des sombres perspectives qu’évoque, aux yeux de la majorité des citoyens, un éventuel second quinquennat, a fait le choix de l’invective et du chantage à la peur », affirme la candidate du Rassemblement national, dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux

18:04

Taubira appelle à voter Macron « sans condition (…), avec exigence »

La candidate à l’élection présidentielle, qui s’est finalement désistée après avoir été plébiscitée par la Primaire populaire, appelle à voter Macron malgré la tentation de l’électorat de gauche de ne donner de voix ni au président sortant ni à la candidate de l’extrême droite.

« Il faudra voter Macron. Sans condition. Sans pourtant plier la nuque. Avec exigence », indique-t-elle dans une tribune au Monde. 

17:57

Catho, mais pas facho ! 

Plusieurs voix, parmi les catholiques, réclament de prendre clairement parti contre Marine Le Pen dimanche au second tour de la présidentielle, certaines reprochant à l’épiscopat d’être trop frileux, comme il y a cinq ans.

« Davantage qu’en 2017, la candidate Marine Le Pen a la possibilité de remporter cette élection présidentielle », s’alarme le père Christian Delorme, prêtre du diocèse de Lyon, l’un des initiateurs de la Marche des Beurs en 1983, dans une tribune au Monde lundi.

17:56

Eric Zemmour réclame « une grande coalition des droites »

Eric Zemmour, candidat d’extrême droite défait à la présidentielle, avec un score de 7 %, réclame une « grande coalition des droites et de tous les patriotes » pour « bâtir une majorité » aux législatives de juin « contre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ».

Le candidat Reconquête! a appelé à voter Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. Mais il avait souvent dit auparavant ne pas croire aux chances de victoire de la candidate du RN.

17:35

Mélenchon va s’expliquer

Jean-Luc Mélenchon va s’exprimer dans un peu plus d’une heure sur BFMTV. L’occasion pour le candidat de détailler sa position sur le second tour, à quelques heures du débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et d’étayer son appel à ne pas donner « une seule voix à Madame Le Pen » qu’il avait répété à l’issue du premier tour.

17:01

Des bus gratuits pour augmenter la participation ? 

Les bus et trains régionaux seront gratuits en Occitanie ce week-end, sur décision de la présidente du conseil régional, Carole Delga.

16:48

Bis repetita pour le Canard enchaîné

En 2017, le célèbre quotidien prenait parti contre le Rassemblement national et titrait le dernier mercredi avant le second tour « Ni Marine ni Le Pen ». Bis repetita. En 2022, ce sera « Ni Le Pen ni Marine ». 

16:36

Notre sondage du jour

 Le chef de l’Etat recueille 56,5 % des intentions de vote, contre 43,5 % pour Marine Le Pen. À chaque fois, la marge d’erreur est de plus ou moins 3,3 points. Mais l’abstention pourrait jouer… Notre analyse. 

16:01

Marine Le Pen ouvrira le débat

La candidate du Rassemblement national entamera le débat de l’entre-deux-tours qui l’opposera à Emmanuel Macron ce mercredi, selon le tirage au sort effectué par les organisateurs. Le pouvoir d’achat sera le premier thème.

15:48

1 958 897 procurations

Depuis le 3 janvier, environ deux millions de procurations ont été établies, annonce le ministère de l’Intérieur à Franceinfo, dont 1 394 297 concernant le second tour.

14:59

Record d’audience pour « C à vous »

L’émission « C à vous », sur France 5, a battu un record d’audience ce lundi soir, alors que l’invité était le président sortant.

14:05

Quelle utilité pour le vote blanc ?

Après les résultats du premier tour de la présidentielle, une partie des électeurs ne sait pas pour qui voter au second. Pour illustrer ce « ni Le Pen ni Macron », ils envisagent de glisser un bulletin blanc dans l’urne. Mais à quoi peut servir ? Les réponses dans notre article sur le sujet

13:38

Une personne arrêtée après le survol du meeting de Macron

Selon BFMTV, un homme de 26 ans a été interpellé après le survol par un drone du meeting d’Emmanuel Macron qui a eu lieu à Marseille samedi, alors que c’était interdit par un arrêté préfectoral.

13:25

Marion Maréchal nommée vice présidente de Reconquête

Sur Twitter, la nièce de Marine Le Pen annonce qu’elle adhère au mouvement lancé par Eric Zemmour pour la présidentielle, « Reconquête ! », dont elle est nommée « vice-présidente exécutive ». Pendant la campagne, elle avait annoncé qu’elle soutiendrait le polémiste, pourtant rivale de Marine Le Pen. 

13:10

Les « conditions » pour un scénario où Le Pen l’emporte

Selon le politologue Brice Teinturier, interrogé sur France Inter, il faut « trois conditions pour avoir un scénario extraordinairement serré ou une victoire de Marine Le Pen (…) : que les abstentionnistes du premier tour votent davantage pour Marine Le Pen que pour Emmanuel Macron », que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon « votent autant pour Marine Le Pen que pour Emmanuel Macron » et que la candidate RN parvienne à conserver une plus grande part de ses électeurs du premier tour que le président sortant. 

12:49

Le NPA favorable (sur le principe) à une union pour les législatives

Le Nouveau parti anticapitaliste a répondu « favorablement » à la « demande de rencontre pour discuter de la possibilité de candidatures communes aux élections législatives » avec l’Union populaire, le mouvement de La France insoumise, indique son ancien candidat à l’Elysée Philippe Poutou.

12:33

TF1 et France 2… mais pas que

12:04

Le maire de Saint-Etienne appelle à voter pour Macron

Dans une tribune publiée dans Le Monde ce mardi, le LR Gaël Perdriau dénonce la « dérive identitaire » de la droite républicaine, notamment lors du meeting du 13 février de Valérie Pécresse, pendant lequel elle a utilisé l’expression « grand remplacement ». Pour lui, « la droite républicaine (…) a sombré moralement en acceptant de faire sien le terreau idéologique de l’extrême droite ». Il appelle par ailleurs à voter pour le président sortant afin de « soutenir notre République face à ses ennemis mortels ». 

11:47

Le poids des électeurs de Mélenchon

Arrivé troisième du premier tour avec 21,95%, le candidat de la France Insoumise est forcément présent dans cette campagne de l’entre-deux-tours même s’il n’a pas été qualifié. Il prendra d’ailleurs la parole ce mardi en fin de journée sur BFMTV. Les détails sont à lire dans notre article

11:18

Le père d’Emmanuel Macron d’accord à 90% avec son fils

Dans une très rare interview, Jean-Michel Macron a confié au Républicain Lorrain qu’il approuvait « 90 % » de ce que son fils faisait. « J’ai beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour la façon dont il di­rige l’État ac­tuel­le­ment », assure-t-il. Il s’est aussi confié sur les relations qu’il entretient avec Emmanuel Macron. Les détails sont à lire dans notre article sur le sujet

10:49

Des précisions sur les signes religieux

Interrogé sur la question de l’interdiction du voile dans l’espace public, Jordan Bardella apporte des précisions. « La kippa ne sera pas interdite, uniquement le voile », précise-t-il sur France info, expliquant que si Marine Le Pen est élue, le RN fera passer une loi pour combattre « le fondamentalisme islamiste ». Selon lui, contrairement à ce qu’a laissé entendre Marine Le Pen, « il n’y aura aucune distinction d’âge » concernant le port du voile. Le Parlement « discutera des modalités d’application ». Découvrez, dans notre article, les propositions des deux candidats en lice pour le second tour sur le port du voile.

10:36

Bardella reste mystérieux sur le possible futur gouvernement de Le Pen

« Il y aura des gens de la droite comme de la gauche » au gouvernement si Marine Le Pen est élue, assure Jordan Bardella sur France info. « Nous voulons prendre le meilleur de la droite et le meilleur de la gauche », insiste-t-il. « Peut-être le Premier ministre ne sera pas issu du RN », poursuit-il, assurant qu’elle avait déjà un nom en tête. 

10:29

Les appels des gaullistes

Dans une tribune au Point, plusieurs personnalités gaullistes (dont le dernier ministre en vie du général, Jacques Trorial) ou se revendiquant comme tel lancent un appel contre Marine Le Pen et l’extrême droite. « Nous, signataires de cette tribune, sommes résolument attachés aux institutions de la Cinquième République, telles que définies par le général de Gaulle et Michel Debré (…). Elles sont toutefois menacées par le risque d’une victoire de l’extrême droite à l’élection présidentielle, victoire qui n’amènerait qu’abaissement, division, malheur et ruine au pays », plaident-ils. 

10:08

Les failles du programme économique de Marine Le Pen

Chiffrage approximatif, projet européen peu crédible, mesures pas toujours dans les clous de la loi… Dans cet article, Le Parisien dresse les limites des propositions de la candidate RN sur le volet économique.

09:55

Retraite et écologie, les deux gros sujets du matin

Comme Jean Castex et Gabriel Attal, Bruno Le Maire évoque ce mardi matin deux sujets du programme d’Emmanuel Macron : la réforme des retraites et l’écologie. « Nous voulons sauver le régime de retraites par répartition, nous avons proposé 65 ans, le Président de la République n’a pas varié », précise le ministre de l’Economie sur Europe 1. Sur le deuxième sujet, il assure que « nous voulons accélérer la transition écologique de la France. Pour le faire, nous voulons planifier les investissements, nous voulons créer de nouveaux réacteurs nucléaires, investir dans l’innovation notamment dans l’hydrogène ». 

Leave a Reply

Your email address will not be published.