DIRECT. Présidentielle : l’interdiction du voile n’est plus une priorité de Le Pen, selon un lieutenant

Meilleures histoires

15:30

L’interdiction du voile n’est plus une priorité pour Marine Le Pen

Marine Le Pen a admis samedi que le voile est un « problème complexe », qu’elle n’est « pas obtuse » et que sa mesure controversée d’interdiction du voile dans la rue sera débattue à l’Assemblée nationale. Interrogé sur cette inflexion, son porte-parole Sébastien Chenu a précisé dimanche sur BFMTV que dans la lutte contre l’islamisme, l’interdiction du voile dans l’espace public « arrive après la fermeture des mosquées salafistes, l’interdiction du salafisme, et la coupure des financements » islamistes. Il a ajouté que la définition des « contours d’une limitation » pourrait être confiée aux parlementaires en cas de victoire.  

15:10

Extinction rébellion poursuit son action parisienne 

Les militants restent mobilisés dans la capitale, 24 heures après avoir lancé leur action pour que l’écologie prenne plus de place dans le débat politique, à sept jours du second tour. 

14:35

« Vladimir Poutine est partout chez vous »

Lors de son débat face à Jordan Bardella, Gabriel Attal a pris soin d’attaquer le Rassemblement national sur son positionnement face au président russe. « Vladimir Poutine est partout chez vous. Il est dans vos comptes en banque, sur vos tracts, et même dans votre programme puisque vous proposez une alliance avec la Russie », dit-il. 

14:21

Les insoumis refusent de discuter avec le PS

Auprès du Journal du Dimanche, Mathilde Panot, cheffe des députés insoumis, a opposé une fin de non recevoir à la proposition d’alliance formulée samedi par Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS, auprès de Libération. « Il n’y aura pas de discussion, et ce refus est définitif », dit-elle. 

13:55

Dupont-Aignan sauvera-t-il son siège de député ? 

13:50

Le prix Nobel Jean Tirole dénonce le programme de Le Pen

13:44

Marine Le Pen récuse tout climatoscepticisme

La candidate RN tente de répondre aux attaques lancées samedi par Emmanuel Macron, lui a décidé d’investir le champ de l’écologie. La candidate a répondu sur France 3 avoir « un projet qui précisément tient compte de l’environnement », et ne pas être « climatosceptique ».

13:22

Le « chèque alimentation » mis en place « dès après l’élection »

Ce chèque dont le « principe est arbitré », mais dont le paramétrage et les détails techniques sont encore en discussion, sera mis en œuvre « dès après l’élection, courant de l’année 2022 », a affirmé Julien Denormandie pendant l’émission Dimanche en politique sur France 3. « L’idée, c’est de dire (que) vous avez aujourd’hui près de 8 millions de nos concitoyens qui ont du mal à avoir accès aux productions locales, aux productions de qualité, à nos productions françaises en réalité et donc il faut leur donner un coup de pouce pour les aider à acquérir cela », assure-t-il.

13:19

Jean-Luc Mélenchon invité de BFMTV mardi soir

Le candidat insoumis répondra aux questions de Bruce Toussaint mardi soir à 18h50. La chaîne d’information confirme que le troisième homme du premier tour évoquera notamment son avenir personnel, après avoir échoué de peu à se qualifier pour le second tour la semaine dernière. 

13:17

« L’âge de départ à la retraite reste à 65 ans »

Toujours sur BFMTV, l’ancien ministre de l’Intérieur a tenté de clarifier les retouches apportées par Emmanuel Macron sur sa réforme des retraites. Il explique que l’objectif de recul du départ de l’âge de départ reste bien fixé à 65 ans mais que s’il apparaissait en 2028 ou en 2029 que le système de retraites par répartition peut être préservé avec un âge de départ à 64 ans, alors le système perdurera. 

13:13

Les Marcheurs tentent de séduire la jeunesse 

Emmanuel Macron a été largement dépassé au premier tour chez les jeunes par Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. le président sortant tente désormais de les convaincre. Ses soutiens font de même, comme Christophe Castaner ce midi sur BFMTV. 

13:00

Marine Le Pen joue la « célibattante »

La candidate du RN, présente au second tour de l’élection présidentielle, a été questionnée à plusieurs reprises sur son statut marital. Femme et célibataire, elle cumule deux caractéristiques que les Français n’ont jamais plébiscitées. Et tente d’en faire un argument à son avantage. Décryptage dans notre article en cliquant sur ce lien

12:57

« Vous êtes le candidat du grand réchauffement » 

Gabriel Attal réplique à son adversaire en affirmant que si l’industrie française ne se penche pas sur la décarbonation de son activité, alors les objectifs environnementaux ne seront jamais atteints. Il affirme que Marine Le Pen est la candidate du « grand réchauffement ». 

12:53

« Le meilleur moyen de protéger la planète, c’est d’engager la localisme »

Jordan Bardella, dont la candidate est désormais ciblée par Emmanuel Macron pour son manque d’engagement sur le climat, affirme de son côté que le localisme prôné par Marine Le Pen est la mesure la plus efficace pour protéger la planète. Pour lui, la seule baisse des importations suffira à permettre à la France d’atteindre la neutralité carbone en 2050. 

12:47

« Quand vous baissez la TVA, les prix peuvent continuer à s’envoler »

Gabriel Attal tente de torpiller le programme de Marine Le Pen contre l’inflation. Il assure que la proposition de baisser la TVA formulée par Marine Le Pen est moins protectrice que le paquet mis en œuvre par le gouvernement. Quand vous baissez la TVA, vous n’empêchez pas l’augmentation des prix », plaide-t-il. Jordan Bardella lui répond en affirmant que sous le dernier quinquennat, « le gaz a augmenté de 40% ». 

12:38

Marine Le Pen ne sait pas ce qu’elle fera en cas de défaite 

La candidate RN explique qu’elle se concentre sur son second tour et jure qu’elle ne sait pas si elle reprendra la tête du Rassemblement national en cas de défaite.

12:36

« Si je suis élue, je n’appartiendrai plus à mon mouvement »

La candidate RN explique qu’elle ne se soumettra plus au dépôt d’une gerbe de fleurs au pied de la statue de Jeanne d’Arc le jour de la fête du travail. Elle ajoute être attachée à l’exercice de l’interview présidentielle du 14 juillet.

12:30

Marine Le Pen n’écarte pas l’idée d’un deuxième mandat

La candidate RN, si elle venait à être élue dimanche prochain, affirme ne pas avoir l’intention d’arrêter sa carrière politique dans cinq ans. Elle se dit prête à candidater en 2027, pour un septennat, si elle venait à mettre en œuvre son projet. 

12:27

Marine Le Pen est invitée de l’émission Dimanche en politique

La candidate RN estime qu’Emmanuel Macron a tendu la campagne, misant sur « l’injure ». Elle affirme que le président sortant apporte de la brutalité dans cette campagne. Elle affirme ne pas être « climatosceptique », comme son adversaire l’a affirmé samedi. « C’est l’exemple type d’un anathème lancé par le président-candidat et fondé absolument sur rien », dit-elle.

12:24

Gabriel Attal attaque le RN sur son rapport à Poutine 

Gabriel Attal récite toutes les fois où les eurodéputés RN ont refusé de voter en faveur des sanctions contre les intérêts russes. Il évoque encore l’emprunt russe contracté par le Rassemblement national. 

12:09

Gabriel Attal débat face à Jordan Bardella 

Le porte-parole du gouvernement en revient au débat de société que poserait ce second tour, comme l’a fait samedi Emmanuel Macron à Marseille. « C’est un choix important le 24 avril,  pour les années et les décennies à venir », dit-il. Un postulat qui sied très bien à son adversaire, qui évoque lui-même un « choix de civilisation ».

12:01

Julien Bayou n’a pas cru Macron hier

Le secrétaire national d’EELV a affirmé ce dimanche sur Franceinfo qu’il n’avait « aucune raison de croire » en un Emmanuel Macron plus écologique : « Il avait cinq ans pour agir et il ne l’a pas fait. Il a été condamné pour inaction climatique, donc il y a aucune raison de croire véritablement ses promesses. » Plus de détails dans notre article.

11:51

Le Pen dénonce un « montage grossier » sur les accusations de détournement de fonds publics

Marine Le Pen et ses proches sont accusés par l’office européen de lutte antifraude d’avoir détourné environ 600 000 euros d’argent public européen au cours de leurs mandats d’eurodéputés, selon un nouveau rapport remis en mars à la justice française et révélé samedi par Mediapart.

11:43

Les insoumis choisissent de ne pas choisir

Comme en 2017, Jean-Luc Mélenchon, encore une fois privé d’accès au second tour de la présidentielle, a demandé à ses soutiens quelle sera l’attitude des Insoumis face à ce nouveau duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ils ont opté pour l’abstention ou le vote blanc. Plus d’informations dans notre article.

11:41

Au menu ce dimanche 

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement et Jordan Bardella, qui dirige le Rassemblement national pendant la campagne, vont débattre l’un contre l’autre dans 20 petites minutes. Vous pourrez les suivre dans ce direct. A 12h10, Marine Le Pen sera de son côté l’invitée du rendez-vous politique de France 3.

Leave a Reply

Your email address will not be published.