En Californie, les voitures neuves à essence seront interdites d’ici 2035

Monde

Publié le :

La très progressiste Californie a adopté jeudi un texte interdisant à partir de 2035 les voitures neuves diesel ou à essence. Objectif : réduire les émission polluantes.

Publicité

Les voitures neuves vendues en Californie devront être à “zéro émission” polluante, à partir de 2035 au plus tard, selon un texte adopté jeudi 25 août dans cet État à la pointe des efforts pour une transition énergétique du pays.

“L’accélération rapide du nombre de véhicules à zéro émission sur nos routes et autoroutes permettra de réduire drastiquement les émissions et la pollution pour tous les Californiens”, a souligné dans un communiqué Liane Randolph, présidente du Bureau californien chargé de la qualité de l’air (California Air Resources Board, CARB), qui a approuvé la mesure.

Le texte, qui va interdire de fait la vente de voitures neuves diesel ou à essence à partir de 2035, officialise les objectifs fixés en septembre 2020 par le gouverneur démocrate de l’État, Gavin Newsom.

Dès 2026, un tiers des ventes de voitures en Californie devra concerner des véhicules “zéro émission”, autrement dit seuls des véhicules roulant à l’électricité, à l’hydrogène et certains véhicules hybrides, et il devra s’agir des deux tiers des ventes d’ici 2030.

“Ambitieux” mais “atteignable”

“Le calendrier est ambitieux mais atteignable : lorsqu’un enfant né cette année sera en âge d’aller au collège, seuls des véhicules à zéro émission et un nombre limité de véhicules hybrides rechargeables seront disponibles à la vente pour les voitures neuves en Californie”, a noté le CARB.

La Californie avec ses plus de 40 millions de consommateurs est le plus grand marché des États-Unis et ses normes ont un impact sur la production manufacturière à travers le pays.

General Motors avait déjà annoncé en janvier 2021 son intention de ne plus construire d’ici 2035 de voitures à émissions polluantes même si le groupe ne s’est pas ouvertement engagé à n’offrir que des véhicules électriques dans 13 ans.

L’adoption de cette mesure en Californie intervient alors que le président Joe Biden a promulgué la semaine dernière un vaste plan d’investissement sur le climat et la santé, qui comprend une enveloppe de 370 milliards de dollars pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030. Ces dernières années, de nombreux pays ont tenté de limiter la pollution venant du secteur automobile.

Le Royaume-Uni, Singapour et Israël se sont engagés à la fin des ventes de nouveaux véhicules essence et diesel d’ici à 2030, et la Norvège a pris cet engagement pour 2025.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.