En direct : l’armée russe avance dans l’est de l’Ukraine, Catherine Colonna en visite à Kiev

Europe Monde

L’Ukraine affirme reprendre du terrain dans la région de Kherson, aux mains des Russes depuis le début de l’invasion, au moment où le président Volodymyr Zelensky doit s’adresser lundi aux dirigeants européens réunis à Bruxelles pour un sommet extraordinaire consacré à son pays. La nouvelle ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, est à Kiev où elle doit être reçue par le président ukrainien. Suivez notre direct consacré à la journée du 30 mai.

Publicité

  • 12 h 56 : l’ex-président ukrainien Petro Porochenko autorisé à sortir de l’Ukraine

L’ex-président ukrainien Petro Porochenko, rival de l’actuel chef d’État Volodymyr Zelensky, a annoncé avoir été autorisé à sortir du pays après avoir été “délibérément” bloqué à la frontière à deux reprises ce week-end, en pleine invasion russe du pays.

“Après la pression des députés du Parlement européen et des membres des gouvernements des pays de l’UE, Petro Porochenko a pu se rendre à l’étranger pour participer au sommet et au congrès du Parti populaire européen à Rotterdam”, a indiqué son service de presse dans un message à l’AFP.

  • 12 h 50 : une voiture explose à Melitopol, les autorités pro-russes accusent Kiev

Une voiture a explosé à Melitopol, ont indiqué l’administration pro-russe de cette ville du sud de l’Ukraine occupée par les forces russes et le comité d’enquête russe, accusant Kiev d’être derrière cet “attentat”.

“Vers 8 h du matin, une voiture piégée a explosé dans le centre de la ville”, a écrit l’administration de la cité située près de la mer d’Azov, faisant état de deux blessés, des “bénévoles qui apportaient de l’aide humanitaire” âgés de 25 et 28 ans.

Le comité d’enquête russe, puissant organe chargé des investigations des crimes les plus graves, a ensuite indiqué que trois personnes ont été blessées dans cette “explosion organisée par des saboteurs ukrainiens” et  deux d’entre elles hospitalisées.

  • 12 h 37 : cinq civils tués dans des bombardements à Donetsk, selon Moscou

Au moins cinq civils sont morts, dont une jeune fille de 14 ans, et 16 personnes ont été blessées dans des bombardements ukrainiens à Donetsk, dans l’est séparatiste de l’Ukraine, a annoncé le Comité d’enquête russe.

“Le 30 mai, les forces ukrainiennes ont bombardé le centre-ville de Donetsk”, a indiqué le Comité d’enquête sur son compte Telegram. “Selon des données préliminaires, cinq civils sont morts, dont une personne adolescente née en 2009, et 16 personnes ont été blessées”, ajoute cette source, précisant que trois établissements scolaires avaient été touchés.

  • 11 h 07 : les Russes désormais privés de Netflix

La plateforme américaine de vidéo à la demande Netflix est désormais inaccessible en Russie, a indiqué à l’AFP le géant californien du streaming, dernière société occidentale en date à finaliser son retrait du pays à cause de l’offensive russe en Ukraine.

  • 10 h 08 : les gagnants de l’Eurovision revendent leur trophée pour aider les forces armées ukrainiennes

Le groupe de musique ukrainien Kalush Orchestra, vainqueur de la dernière édition du concours de chanson Eurovision, a mis aux enchères son trophée et remporté 900 000 dollars, qu’il a versé à une fondation aidant les forces armées ukrainiennes.

Le trophée, un grand micro en cristal avec le logo de l’Eurovision, a été mis aux enchères sur Facebook qui s’est achevé samedi soir. Il a été remporté par la compagnie Whitebit, spécialisé dans le commerce de Bitcoins.

  • 8 h 41 : les russes avancent vers le centre de Severodonetsk, situation “très difficile”

Les forces russes ont progressé vers le centre de Severodonetsk, ville dans l’Est de l’Ukraine, pilonnée depuis des semaines et où se déroulent désormais des combats de rue, a annoncé le gouverneur de la région.

“Les combats se poursuivent, la situation est très difficile”, a indiqué sur Telegram Serguiï Gaïdaï, à la tête de la région de Louhansk. Selon lui, deux personnes ont été blessées lundi lorsque leur voiture a été prise pour cible, et se trouvent désormais “en sécurité”. Trois médecins sont portés disparus, selon la même source.

  • 7 h 41 : Catherine Colonna, en Ukraine, va être reçue par Volodymyr Zelensky

La nouvelle ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, est à Kiev où elle doit être reçue par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

“Par ce déplacement, la ministre souhaite témoigner de la solidarité de la France à l’égard du peuple ukrainien et de sa pleine détermination à renforcer son appui à l’Ukraine face à l’agression russe, aussi bien sur les plans humanitaire et financier qu’en matière de fourniture d’équipements de défense”, déclare le Quai d’Orsay dans un communiqué.

La cheffe de la diplomatie française doit aussi rencontrer son homologue ukrainien, Dmitro Kouleba, et se rendre à Boutcha, ville proche de Kiev où l’armée russe est accusée d’avoir commis des massacres de civils.


  • 7 h 28 : l’armée russe a atteint Sievierodonetsk

L’armée russe a atteint Sievierodonetsk, dans l’est de l’Ukraine, qu’elle attaque avec l’aide de son aviation, a déclaré le gouverneur de la région de Louhansk.

Les derniers bombardements sur la ville ont tué deux civils et en ont blessé cinq autres, a dit Serhiy Gaidai, faisant état de combats “très féroces” et d’une situation très difficile pour les Ukrainiens.

La ville voisine de Lyssytchansk est, pour sa part, toujours aux mains des forces ukrainiennes et des évacuations de civils sont en cours, a déclaré le gouverneur.

  • 5 h 30  : Volodymyr Zelensky doit s’adresser aux Européens

Le président ukrainien doit parler lundi au début du sommet européen, par visioconférence depuis Kiev. De nouvelles sanctions contre Moscou sont au menu de cette réunion des Vingt-Sept.

Outre l’embargo pétrolier, le paquet de sanctions vise l’exclusion de banques russes du système financier international Swift, une aide à l’Ukraine allant jusqu’à neuf milliards d’euros en 2022.

Cette adresse de Volodymyr Zelensky intervient au lendemain de sa visite très médiatisée dimanche à Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, dans le nord-est du pays. Une sortie inédite depuis l’invasion russe de fin février.

  • 5 h 13 : l’Ukraine dit reprendre du terrain près de Kherson

“Kherson, tiens bon, nous sommes proches !”, affirme l’état-major ukrainien sur sa page Facebook. Dans son point de situation publié dans la nuit de dimanche à lundi, l’armée ukrainienne affirme avancer dans la région de Kherson, du côté des villages de Andriyivka, Lozove et Bilohirka.

Aucun commentaire côté russe n’a été fait dans un premier temps concernant ces affirmations de Kiev faisant état de “la construction de lignes défensives” par les troupes russes autour de Kherson.

Cette offensive ukrainienne intervient alors que les nouvelles autorités de Kherson, désignées par le Kremlin, ont d’ores et déjà exprimé le souhait d’être rattachées à la Russie, laquelle a annoncé qu’elle allait permettre aux habitants de demander un passeport russe via “une procédure simplifiée”.

Si Kherson retombait aux mains de Kiev, ce serait une avancée symbolique forte, cette région ayant été entièrement conquise par l’armée russe depuis son offensive lancée le 24 février. À cela s’ajoute le fait que la région est stratégiquement située dans le sud de l’Ukraine, près de l’embouchure du Dniepr sur la mer Noire.

  • 0 h 40 : l’Allemagne va faire une entorse à sa Constitution pour renforcer son armée

Le gouvernement et l’opposition conservatrice en Allemagne ont trouvé dimanche soir un accord pour faire une entorse aux règles budgétaires de la Constitution, afin de débloquer 100 milliards d’euros pour moderniser l’armée face à la menace russe.

Un compromis en ce sens a été acté après des négociations difficiles qui ont duré plusieurs semaines entre les partis de la coalition – sociaux-démocrates, écologistes et libéraux – et la famille politique conservatrice de l’ancienne chancelière, Angela Merkel.

L’accord va permettre de remplir la promesse qu’avait faite le chancelier Olaf Scholz, fin février, après le déclenchement de l’offensive russe une Ukraine : débloquer un fonds spécial de 100 milliards d’euros pour réarmer le pays au cours des prochaines années et moderniser la Bundeswehr, dont les équipements sont vétustes.

Berlin va dans le même temps pouvoir atteindre l’objectif fixé par l’Otan de consacrer 2 % du PIB national par an à la défense. Cet objectif sera atteint “en moyenne sur plusieurs années”.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.