En direct : le Donbass ravagé par une bataille acharnée, Severodonetsk menacée

Europe Monde

Publié le : Modifié le :

De violents combats font toujours rage dans l’est de l’Ukraine pour le contrôle de la région du Donbass, où les forces russes menacent la grande ville de Severodonetsk, pilonnée sans relâche. Suivez le déroulé de la journée du dimanche 29 mai.

Publicité

  • 11 h 44 : la situation à Lyssytchansk s’est “largement agravée”

“Un obus russe est tombé sur un immeuble d’habitation, une fille est morte sur place et quatre personnes ont été hospitalisées”, a détaillé sur Telegram le gouverneur de la région de Louhansk. La journée de la veille a été “difficile” dans la ville, selon Serguïï Gaïdaï, qui évoque un cinéma détruit et 22 immeubles endommagés.

À Severodonetsk, “l’ennemi a mené des opérations d’assaut”, selon un rapport de l’état-major de l’armée ukrainienne publié dimanche. Selon le gouverneur Gaïdaï, l’assaut russe se poursuit dans la ville avec des combats de rue.

Par ailleurs, dans un communiqué publié dimanche matin, le ministère russe de la Défense assure que l’armée russe a détruit “avec des missiles de haute précision de longue portée un important arsenal des forces armées ukrainiennes”, dans la région de Dnipropetrovsk (sud-est).

Ces missiles ont également visé au cours des dernières 24 heures un système de défense antiaérienne ukrainien près de Mykolaïevka, dans la région de Donetsk, une station radar dans la région de Kharkiv et cinq dépôts de munitions notamment près de Severodonetsk, selon le même communiqué.

  • 6 h 52 : le Donbass ravagé par une bataille acharnée, Severodonetsk menacée

L’étau russe dans le bassin minier du Donbass se resserre, notamment autour de Severodonetsk où “l’ennemi a mené des opérations d’assaut”, selon un rapport de l’état-major de l’armée ukrainienne publié dimanche.

“La Russie a engagé tous ses moyens pour s’emparer de Severodonetsk ou empêcher toute communication entre la région et l’Ukraine”, a affirmé samedi soir sur son compte Telegram Sergii Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk. “La semaine prochaine sera très dure”, a-t-il admis, en considérant toutefois que les forces russes “ne seront pas en mesure de réussir tout ce qu’elles planifient dans un avenir proche”.

“Les Russes ont amené beaucoup de moyens pour prendre la ville d’assaut mais ne peuvent pas encore le faire”, a assuré de son côté le maire de Severodonetsk, Olexander Stryuk. “Nous pensons que la ville résistera”, a-t-il insisté.

Il a alerté sur l’aggravation de la situation sanitaire dans cette ville de 100 000 habitants avant la guerre. Les “bombardements constants” compliquent beaucoup l’approvisionnement – notamment en eau potable – de la cité, privée d’électricité depuis plus de deux semaines, a-t-il écrit samedi soir sur son compte Telegram. L’activité du “centre d’aide humanitaire” de la ville a été suspendue, a-t-il précisé.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.