En direct : les combats s’intensifient dans l’est de l’Ukraine, l’évacuation d’Azovstal se poursuit

Europe

Publié le : Modifié le :

L’offensive russe dans le Donbass s’intensifie et a fait 10 morts lundi à Sievierodonetsk, un important centre administratif encore sous le contrôle de Kiev. À Marioupol, les militaires ukrainiens stationnés à Azovstal, dont plus de 260 ont déjà été évacués lundi, ont “rempli leur mission de combat”, a salué l’état-major. Suivez notre direct consacré à la journée de mardi 17 mai.

Publicité

  • 6 h 02 : des centaines de combattants évacuent Azovstal à Marioupol

Une opération de sauvetage des combattants ukrainiens de l’immense aciérie Azovstal – ultime poche de résistance face à l’armée russe dans le port stratégique de Marioupol – était en cours mardi selon Kiev, qui considère désormais que ces hommes ont “rempli” leur mission.

Les soldats de la garnison stationnée à Azovstal, dont plus de 260 ont déjà été évacués lundi, ont “rempli leur mission de combat”, a salué l’état-major de l’armée ukrainienne dans un communiqué, et ordre a été donné à leurs commandants de “sauver la vie” de ceux qui restent.

“Malheureusement, aujourd’hui, l’Ukraine ne peut pas débloquer Azovstal par des moyens militaires”, a expliqué de son côté le ministère de la Défense ukrainien sur Telegram.

  • 0 h 43 : les combats s’intensifient dans l’Est

À Sievierodonetsk, une ville devenue importante pour les Ukrainiens depuis que des forces séparatistes soutenues par Moscou se sont emparées d’une partie du Donbass (est de l’Ukraine) en 2014, “au moins 10 personnes ont été tuées” dans des bombardements russes, a annoncé lundi le gouverneur de la région. Cette cité est quasiment encerclée par les forces de Moscou.

Dans un précédent message lundi, Serguiï Gaïdaï avait fait état de frappes d’artillerie sur Sievierodonetsk et sur sa ville jumelle de Lyssytchank, ayant provoqué des incendies dans des quartiers d’habitation.

Malgré les appels des autorités ukrainiennes à évacuer Lyssytchansk, qui n’est séparée de Sievierodonetsk que par un cours d’eau, le Siversky Donets, et qui est régulièrement bombardée, plus de 20 000 civils – contre 100 000 habitants avant la guerre – sont restés, selon des volontaires qui distribuent de l’aide dans la région.  

Pavlo Kyrylenko, le gouverneur de la région voisine de Donetsk, a de son côté annoncé que neuf civils avaient été tués lundi et 16 blessés dans sa région.

Dans le nord-est, les Ukrainiens ont repris le contrôle d’une partie de la frontière dans la région de Kharkiv, selon Kiev.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.