En direct : les ministres des Finances du G7 au chevet de l’Ukraine

Europe Monde

Publié le :

Pour maintenir à flots les finances de l’Ukraine, qui a besoin de 5 milliards de dollars par mois, les ministres des Finances du G7 se retrouvent, jeudi et vendredi, en Allemagne. Ils doivent aussi trouver des solutions contre la hausse des prix alimentaires. Suivez notre direct consacré à la journée du jeudi 19 mai.

Publicité

  • 7 h 09 : Washington s’active pour soutenir la candidature à l’Otan de la Finlande et de la Suède

Le conflit en Ukraine sera en filigrane de la rencontre, jeudi 19 mai, du président américain avec les dirigeants suédois et finlandais qui frappent à la porte de l’Otan pour se protéger de Moscou.

L’Alliance atlantique est inscrite au menu des deux côtés de l’océan puisque son secrétaire général Jens Stoltenberg doit discuter à Copenhague à la mi-journée avec la Première ministre danoise Mette Frederiksen, dont le pays est membre de l’Otan depuis 1949.

En revanche, Suède et Finlande viennent tout juste d’entamer les démarches pour intégrer l’Otan en soumettant mercredi leur candidature formelle.

“Je salue avec chaleur et soutiens avec force les candidatures historiques de la Finlande et de la Suède”, a déclaré le président américain Joe Biden. Selon la porte-parole de l’exécutif Karine Jean-Pierre, il recevra jeudi matin à la Maison Blanche la Première ministre suédoise Magdalena Andersson et le président finlandais Sauli Niinistö.

  • 4 h 07 : les ministres des Finances du G7 réunis pour aborder la guerre en Ukraine et de ses conséquences

Maintenir à flot les finances de l’Ukraine, contrer la hausse des prix alimentaires, soutenir les pays vulnérables : les grands argentiers du G7 n’auront pas assez de leur réunion en Allemagne pour s’atteler à l’ensemble des répercussions économiques de la guerre lancée par Moscou.

La première urgence de ce rendez-vous, jeudi et vendredi, des ministres des Finances des sept puissances industrielles (États-Unis, Japon, Canada, France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne) est de boucler un nouveau tour de table pour couvrir le budget ukrainien du trimestre en cours.

Pour faire tourner l’économie du pays, Kiev évalue ses besoins à 5 milliards de dollars par mois. Sur la colossale rallonge de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine mise sur les rails la semaine dernière par le président américain Joe Biden, quelque 7,5 milliards devraient à court terme abonder le budget ukrainien, selon des sources ministérielles du G7.

Avec AFP et Reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published.