En direct : l’Ukraine annonce l’échange de 215 prisonniers militaires avec la Russie

Europe

Publié le :

L’Ukraine a annoncé mercredi l’échange avec la Russie de 215 militaires, un record, dont des chefs de la défense de l’aciérie Azovstal dans la ville de Marioupol, symbole de la résistance à l’invasion russe. Suivez les derniers développements de la situation heure par heure.

Publicité

  • 4 h 10 : l’UE examine de nouvelles sanctions contre la Russie

Le Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère Josep Borrell a affirmé mercredi soir que les 27 examinaient de nouvelles sanctions contre la Russie après “l’escalade” annoncée par Moscou.

Josep Borrell a fait cette déclaration à l’issue d’une réunion extraordinaire informelle des ministres des Affaires étrangères de l’UE à New York au cours de laquelle ils ont adopté une déclaration condamnant “avec force la dernière escalade de la Russie”. “Nous allons continuer à augmenter notre aide militaire et étudier de nouvelles mesures restrictives” contre la Russie, a-t-il affirmé.

  • 3 h 09 : Londres promet son aide militaire à l’Ukraine jusqu’à sa victoire, dit Truss à l’ONU

 “À ce moment critique du conflit, je promets que nous maintiendrons ou augmenterons notre soutien militaire à l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra (…) Nous ne serons tranquilles que lorsque l’Ukraine aura triomphé”, a assuré la Première ministre britannique mercredi soir à la tribune des Nations unies.

  • 1 h 45 : plusieurs pays dénoncent la “militarisation” par la Russie de la centrale de Zaporijjia

Plusieurs pays dont la France ont dénoncé mercredi la “militarisation” par la Russie de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, ce qui menace la sécurité nucléaire.

Dans une déclaration conjointe adoptée à l’issue d’une réunion à New York, les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, du Canada, de France, d’Italie, du Royaume-Uni et d’Ukraine ainsi que les représentants de la Corée du sud, des États-Unis et de la Suisse ont souligné “avec force que la saisie et la militarisation par la Russie de la centrale nucléaire de Zaporijjia sont la cause fondamentale des menaces actuelles sur les plans de la sûreté et de la sécurité nucléaires”. “Nous rappelons que le risque accru d’un accident nucléaire demeurera dangereusement élevé tant que la Russie sera présente sur le site de Zaporijjia”, ont-ils affirmé.

La situation à la centrale, la plus grande d’Europe, “se dégrade encore”, a averti de son côté le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, ajoutant qu’on “ne (pouvait) pas se permettre le luxe d’attendre que quelque chose de catastrophique se produise”.

  • 0 h 59 : la Corée du Nord dément exporter des armes vers la Russie

La Corée du Nord a nié mercredi avoir fourni des armes à la Russie, ont rapporté les médias officiels, des semaines après que les États-Unis ont déclaré que Moscou se tournait vers Pyongyang pour reconstituer ses stocks épuisés par l’invasion de l’Ukraine.

“Nous n’avons jamais exporté d’armes ou de munitions vers la Russie auparavant et nous n’envisageons pas d’en exporter”, a déclaré un responsable du Bureau général de l’Équipement du ministère de la Défense dans un communiqué publié par l’Agence centrale de presse coréenne (KCNA).

Cette déclaration intervient après que la Maison Blanche a déclaré plus tôt en septembre que la Russie achetait des obus d’artillerie et des roquettes à la Corée du Nord communiste pour les utiliser dans sa guerre en Ukraine.

  • 0 h 09 : l’Ukraine annonce l’échange de 215 prisonniers militaires

L’Ukraine a annoncé mercredi l’échange avec la Russie de 215 militaires, un record, dont des chefs de la défense de l’aciérie Azovstal dans la ville de Marioupol, symbole de la résistance à l’invasion russe. “Nous avons réussi à libérer 215 personnes”, a déclaré à la télévision le chef de l’administration présidentielle ukrainienne Andriï Iermak.

La Russie a récupéré 55 prisonniers dont l’ex-député Viktor Medvedtchouk, un proche de Vladimir Poutine, accusé de haute trahison en Ukraine, a précisé le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans son adresse quotidienne.

Dans le cadre de cette “opération longuement préparée”, cinq commandants militaires dont des chefs de la défense d’Azovstal, ont été transférés en Turquie, a souligné Volodymyr Zelensky. Ils resteront dans ce pays “en sécurité absolue et dans des conditions confortables” jusqu'”à la fin de la guerre” aux termes d’un accord avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, selon le chef de l’État ukrainien.

Dix prisonniers de guerre, dont cinq Britanniques et deux Américains dont le transfert de Russie en Arabie saoudite plus tôt dans la journée dans le cadre d’un échange entre Moscou et l’Ukraine a été annoncé par la diplomatie saoudienne, font partie de cet échange, selon Volodymyr Zelensky.

Le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan a déclaré que les États-Unis “remercient” Volodymyr Zelensky et son gouvernement “d’avoir inclus deux citoyens américains dans l’échange de prisonniers annoncé aujourd’hui” avec la Russie. “Nous remercions le prince héritier (Mohammed ben Salmane, NDLR) et le gouvernement saoudien d’avoir facilité” l’opération, a-t-il également écrit sur Twitter.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.