En direct : Volodymyr Zelensky dénonce à Davos un manque d'”unité” des pays occidentaux

Europe Monde

Accentuant sa pression sur la Russie, les États-Unis ont décidé de mettre fin, à partir de mercredi, à une exemption permettant à Moscou de payer ses dettes en dollar. De son côté, l’Union européenne discute toujours d’un embargo sur le pétrole russe, qui requiert l’unanimité des pays membres. Suivez notre direct.

Publicité

  • 10 h 40 : Moscou envisagera un échange de prisonniers avec Kiev après un procès

La Russie examinera la question d’un échange de prisonniers avec l’Ukraine une fois que les détenus ukrainiens auront été jugés, a indiqué mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Andreï Roudenko, cité par les agences russes. “Nous examinerons tout cela après que ceux qui se sont rendus auront été jugés, qu’un verdict aura été prononcé”, a-t-il déclaré. “Avant cela, les discussions sur un échange sont prématurées”, a-t-il ajouté. 

La semaine dernière, les derniers défenseurs ukrainiens de la ville stratégique de Marioupol retranchés dans l’aciérie Azovstal se sont rendus. Selon le ministère russe de la Défense, près de 4 000 soldats y ont été capturés. Les autorités ukrainiennes veulent organiser un échange de prisonniers de guerre, mais les autorités russes ont indiqué à maintes reprises qu’elles considéraient au moins une partie d’entre eux, appartenant au régiment Azov, non pas comme des militaires mais comme des combattants néonazis coupables de crimes de guerre.

  • 9 h 54 : la Russie demande la levée des sanctions pour éviter une crise alimentaire mondiale

Un haut diplomate russe a exigé la levée des sanctions visant Moscou comme condition pour éviter une crise alimentaire mondiale, du fait du blocage des exportations de céréales ukrainiennes depuis le début de l’offensive du Kremlin. “La résolution du problème alimentaire passe par une approche collective, impliquant notamment la levée des sanctions qui ont été instaurées contre les exportations russes et les transactions financières”, a déclaré un ministre adjoint des Affaires étrangères, Andreï Roudenko, cité par les agences de presse russes.

  • 9 h 33 : Volodymyr Zelensky dénonce à Davos un manque d'”unité” des pays occidentaux

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé mercredi un manque d'”unité” des pays occidentaux face à la guerre en Ukraine. “Ma question est : y a-t-il unité en pratique (dans l’Occident, NDLR) ? Je ne la vois pas”, a-t-il regretté lors d’une prise de parole en visioconférence au forum économique de Davos en Suisse, affirmant avoir “besoin du soutien d’une Europe unie”.

  • 9 h 14 : Volodymyr Zelensky présente ses condoléances aux proches et familles de victimes de la tuerie au Texas

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a présenté mercredi ses condoléances aux proches et familles de victimes de la tuerie dans une école au Texas, estimant qu’il est “terrible d’avoir des victimes de tireurs en temps de paix”. “Je veux présenter mes condoléances à tous les proches et familles des enfants qui ont été tués dans la terrible fusillade d’une école au Texas”, a affirmé le dirigeant en préambule d’une prise de parole au cours d’un petit-déjeuner organisé par l’Ukraine à Davos.

  • 8 h 38 : le gouvernement britannique autorise la vente du club de football de Chelsea

Le gouvernement britannique a autorisé le rachat du club de football de Chelsea, propriété de l’oligarque russe Roman Abramovitch depuis 2003. “Le gouvernement a délivré une licence autorisant la vente du Chelsea FC. Compte tenu des sanctions que nous avons imposées aux personnes liées à (Vladimir) Poutine et à l’invasion sanglante de l’Ukraine, l’avenir à long terme du club ne peut être assuré que par un nouveau propriétaire”, a tweeté la ministre britannique de la Culture, des Médias et des Sports, Nadine Dorries.

La Premier League avait approuvé mardi le rachat de Chelsea par le groupe mené par l’homme d’affaires américain Todd Boehly. Ce consortium avait formulé le 7 mai dernier une offre de 4,25 milliards de livres (4,97 milliards d’euros) pour la reprise du club londonien.

Le milliardaire russe Roman Abramovitch avait racheté les “Blues” en 2003 pour 140 millions de livres. Grâce à la manne financière de l’oligarque proche du Kremlin, Chelsea, jusque-là un second couteau du football anglais, s’était soudainement transformé en un acteur majeur sur le plan national et européen, cumulant notamment cinq titres en Premier League et deux Ligues des champions (2012, 2021).

  • 6 h 02 : Moscou ne peut plus rembourser sa dette en dollars, décide Washington

Les États-Unis ont décidé de mettre fin, à partir de 0 h 01 mercredi (heure de Washington, soit 6 h 01 à Paris), à une exemption permettant à Moscou de payer ses dettes en dollars, a annoncé le Trésor américain. Cette décision pourrait précipiter la Russie, qui a une douzaine de paiements à honorer d’ici la fin de l’année, dans le défaut de paiement.

L’Union européenne veut, elle aussi, aller plus loin dans les sanctions. Ses membres discutent toujours d’un embargo sur le pétrole russe, qui requiert l’unanimité des pays membres. L’Allemagne et la France ont jugé possible d’y parvenir dans les prochains jours, mais le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, a jugé cette perspective “très improbable” dans l’immédiat.

  • 4 h 13 : la résilience dans la région bombardée de Donetsk


Le ministère ukrainien de la Défense a évoqué d’intenses combats dans les environs de Bakhmout, dans la région de Donetsk, dont la chute donnerait aux Russes le contrôle d’un carrefour important pour l’effort de guerre ukrainien. Les habitants rechignent à fuir malgré les risques. C’est le cas de Maria, dont la cuisine a été bombardée.

  • 2 h 42 : la Suisse va organiser une conférence de reconstruction de l’Ukraine les 4 et 5 juillet

Une conférence de reconstruction de l’Ukraine se tiendra les 4 et 5 juillet en Suisse afin de mobiliser des fonds pour le pays frappé par des destructions massives depuis l’invasion russe, a annoncé Ignazio Cassis, le président suisse, à Davos.

Les détails sur les futurs participants sont pour l’instant inconnus – une invitation a été adressée à environ 40 dirigeants –, mais la conférence devrait aborder notamment la question des contributions annoncées et à venir de la Banque mondiale, de l’OCDE et de l’Union européenne, a indiqué le président suisse. Il a, par ailleurs, précisé que le président ukrainien Volodymyr Zelensky y participera, sans détailler sous quelle forme.

  • 0 h 09 : Volodymyr Zelensky évoque une situation “extrêmement difficile” dans le Donbass

“La situation dans le Donbass est extrêmement difficile”, a répété le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans sa vidéo quotidienne. “En fait, toutes les forces que l’armée russe a encore ont été jetées là pour l’offensive” car ils “veulent tout détruire”. De fait, Moscou concentre sa puissance de feu sur la région de Louhansk, cherchant notamment à cerner la ville de Severodonetsk.


“La ligne de vie devient de plus en plus fragile”, les convois de ravitaillement ne passent plus, précise notre envoyée spéciale en Ukraine Gwendoline Debono.

Avec AFP et Reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published.