Foot : un penalty imaginaire sifflé en Ligue des champions africaine

Meilleures histoires

LE SCAN SPORT – Après utilisation de la VAR, l’arbitre a confirmé sa position initiale et accordé un penalty à Al-Ahly contre le Raja Casablanca. Faute sifflée alors que le ballon rebondit sur la cuisse.

Nouveau scandale dans le football africain en matière d’arbitrage. Cette fois-ci pas de match de la CAN, ni même entre deux sélections, mais bien une rencontre de Ligue des champions africaine. Un quart de finale aller entre le club égyptien d’Al-Ahly et l’équipe marocaine du Raja Casablanca. Et un scénario fou dès le début du match.

Avant le premier quart d’heure de jeu, l’arbitre de champ siffle un penalty en faveur des locaux d’Égypte. Après vérification sur l’écran de l’arbitrage vidéo, l’officiel de match confirme sa décision initiale et désigne le petit point blanc. Pourtant sur le ralenti, on veut bien que le ballon est contré par… la cuisse du défenseur adverse.

Un penalty transformé par l’international égyptien Amr El Solia à la 13e, avant que son coéquipier Hussein El Shahat ne fasse le break pour Al-Ahly avant la demi-heure de jeu (23e). Mohamed Zrida inscrit le but de l’espoir pour les Marocains juste avant la pause (45e) mais le Raja Casablanca ne rattrapera jamais son retard et s’incline 2-1 à l’extérieur. Match retour ce vendredi au Maroc, qui promet déjà d’être électrique.

Leave a Reply

Your email address will not be published.