Guerre en Ukraine : un million de tonnes de céréales ont été exportées, annonce Zelensky

Europe

Publié le : Modifié le :

L’Ukraine a annoncé avoir raccordé à son réseau électrique sa gigantesque centrale nucléaire de Zaporijjia (sud), occupée par les Russes et débranchée la veille, sur fond d’inquiétudes grandissantes sur la sécurité du site. Le président ukrainien a par ailleurs déclaré qu’un million de tonnes de céréales avaient été exportées depuis le 22 juillet. Voici le fil du 26 août.

Publicité

  • 22 h 32 : l’Ukraine a exporté 1 million de tonnes de céréales, dit Zelensky

L’Ukraine a exporté un million de tonnes de céréales par voie maritime depuis l’accord conclu sous l’égide de la Turquie et des Nations unies pour mettre fin au blocus russe, a déclaré Volodymyr Zelensky.

Depuis que l’accord a été signé à Istanbul le 22 juillet, 44 bateaux ont quitté le port d’Odessa, sur la mer Noire, pour livrer leurs cargaisons à 15 pays, a précisé le président ukrainien.

L’Ukraine a reçu des demandes de chargement pour 70 autres bateaux, a-t-il ajouté, répétant son objectif de trois millions de tonnes exportées par mois.

  • 15 h 43 : TotalEnergies annonce céder sa participation dans un champ gazier russe à son partenaire Novatek

Le géant français TotalEnergies a annoncé dans un communiqué s’être accordé avec son partenaire russe Novatek pour lui céder sa participation de 49 % dans la société Terneftegaz qui exploite le champ gazier de Termokarstovoïe en Russie.

Selon le journal Le Monde, qui se fonde sur plusieurs documents et une enquête de l’ONG Global Witness, ce champ gazier russe a fourni du condensat de gaz à une raffinerie russe, qui en a fait du kérosène, lequel aurait ensuite été expédié pour alimenter des avions russes engagés dans le conflit en Ukraine, ce que TotalEnergies a fermement démenti, précisant vendredi que les démarches pour la cession avaient commencé début août.

  • 14 h 03 : la centrale de Zaporijjia reconnectée au réseau électrique

L’Ukraine a annoncé avoir raccordé à son réseau électrique sa gigantesque centrale nucléaire de Zaporijjia, occupée par les Russes et débranchée la veille, sur fond d’inquiétudes grandissantes sur la sécurité du site.

Kiev avait annoncé jeudi que la centrale, la plus grande d’Europe, avait été “totalement déconnectée” du réseau “pour la première fois dans son histoire”, à cause de dommages sur les lignes électriques provoqués par des “actions” de “l’envahisseur” russe.


© AFP

  • 12 h 34 : “Le nucléaire civil ne doit pas être un instrument de guerre”, plaide Macron

Emmanuel Macron a appelé à ce que le “nucléaire civil” ne soit pas “un instrument de guerre”, après les bombardements qui ont endommagé la gigantesque centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud de l’Ukraine.

  • 9 h 04 : la centrale de Zaporijjia toujours déconnectée du réseau électrique ukrainien

Les six réacteurs de la centrale nucléaire de Zaporijjia sont toujours déconnectés du réseau électrique ukrainien, qu’ils ne peuvent pas alimenter, a déclaré la compagnie publique Energoatom.

L’approvisionnement en électricité du site, contrôlé par l’armée russe, est par contre assuré par un câble électrique relié au réseau ukrainien, a-t-elle ajouté.

  • 8 h 38 : TotalEnergies dément de nouveau fournir du kérosène à l’armée russe

TotalEnergies a déclaré dans un communiqué que Novatek, son partenaire dans l’exploitation du gisement de gaz russe de Termokarstovoïe – dans le nord de la Sibérie –, l’a informé que le kérosène dérivé des condensats de gaz issus de ce champ “est exclusivement exporté hors de Russie”.

Le journal Le Monde a rapporté mercredi que TotalEnergies était associé à la production de kérosène approvisionnant l’aviation russe en Ukraine.

  • 1 h 04 : une catastrophe évitée de peu à Zaporijjia, dit Zelensky

Le président ukrainien a déclaré jeudi soir que le monde avait évité de peu une catastrophe radiologique avec l’interruption pendant plusieurs heures de l’alimentation en électricité de la centrale nucléaire de Zaporijjia.

Selon Volodymyr Zelensky, cette interruption a été provoquée par des bombardements russes ayant incendié les abords d’une centrale à charbon située à proximité de la centrale nucléaire de Zaporijjia et alimentant celle-ci en électricité. Des groupes électrogènes de secours fonctionnant au diesel ont assuré l’alimentation en électricité de la centrale nucléaire et préservé la sécurité de celle-ci, a ajouté le président ukrainien.

“Si notre personnel de la station n’avait pas réagi après l’interruption, nous aurions été contraints de faire face aux conséquences d’une catastrophe nucléaire”, a-t-il dit dans une allocution. “La Russie a mis l’Ukraine et tous les Européens aux portes d’un désastre radiologique”.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.