Kiev dit reprendre du terrain à Severodonetsk, Moscou affirme voir un retrait ukrainien

Europe

Publié le : Modifié le :

L’Ukraine a assuré samedi avoir fait reculer les forces russes dans Severodonetsk, ville clé de la région du Donbass où Moscou concentre son offensive afin d’en prendre le contrôle. De son côté, Moscou a affirmé que des unités ukrainiennes se retiraient de la ville. Retrouvez les événements du 4 juin concernant la guerre en Ukraine.

Publicité

  • 20 h 43 : les forces ukrainiennes cherchent à “rétablir le contrôle total” de Severodonetsk, selon le maire

Les forces ukrainiennes cherchent à “rétablir le contrôle total” de Severodonetsk, ville clé dans l’est de l’Ukraine où les combats de rue se poursuivent, a déclaré samedi soir le maire de la ville, Olexandre Striouk.

“Il y a eu un certain succès” des troupes russes “qui ont réussi à entrer dans la ville et à s’en emparer d’une bonne partie, en la divisant en deux. Mais nos militaires ont réussi à se redéployer, construire une ligne de défense. Actuellement, on fait tout le nécessaire pour rétablir le contrôle total de l’Ukraine” sur la ville, a assuré le maire de Severodonetsk dans une interview télévisée diffusée sur Telegram.

  • 17 h 07 : un célèbre monastère dans l’Est à nouveau touché par une frappe russe, selon Kiev

L’église en bois d’un célèbre monastère orthodoxe dans l’est de l’Ukraine a été détruite après un nouveau bombardement russe, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, rappelant que le précédent y avait tué cette semaine quatre moines.

“L’artillerie russe a de nouveau frappé aujourd’hui la laure de Sviatoguirsk”, dans la région de Donetsk, l’un des principaux monastères orthodoxes de l’Ukraine, a écrit le président sur Telegram.

  • 16 h 50 : l’Ukraine fustige l’appel d’Emmanuel Macron à ne pas “humilier” la Russie

Kiev a fustigé l’appel d’Emmanuel Macron à ne pas humilier la Russie et exclut de reprendre les négociations de paix tant que les forces russes n’auront pas été repoussées le plus loin possible.

Dans un entretien avec la presse quotidienne régionale, le président français, qui a maintenu le dialogue avec son homologue russe Vladimir Poutine depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février, avait proposé la médiation de la France dans le conflit et avait mis en garde contre une humiliation de la Russie afin de préserver les canaux diplomatiques.

  • 16 h 25 : Moscou affirme que des unités ukrainiennes se retirent de Severodonetsk

L’armée russe affirme que des unités militaires ukrainiennes se retirent de Severodonetsk, dans l’est de l’Ukraine, en proie à de furieux combats entre Kiev et les troupes du Kremlin.

“Des unités de l’armée ukrainienne ayant subi des pertes critiques lors des combats pour Severodonetsk (jusqu’à 90 % dans plusieurs unités) se retirent vers Lyssytchansk”, une grande ville voisine, assure le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

  • 12 h 32 : Moscou “jette tout son poids” dans la bataille de Severodonetsk, selon Kiev

L’Ukraine a affirmé que la Russie avait jeté toutes ses forces disponibles dans la bataille de Severodonetsk (est), ville clé de la région du Donbass où Moscou concentre son offensive dans l’espoir d’en prendre totalement le contrôle.

“La situation dans toute la région est extrêmement difficile. Les combats se concentrent actuellement à Severodonetsk car, d’après ce que nous avons pu comprendre, l’armée russe a jeté tout son poids et ses réserves” dans cette bataille, a déclaré le gouverneur de la région de Louhansk, Serguiï Gaïdaï, dans une interview sur ses réseaux sociaux officiels.

  • 11 h 42 : Kiev veut renforcer ses positions militaires avant de reprendre les discussions de paix

L’Ukraine entend renforcer ses positions militaires sur le terrain grâce aux nouvelles livraisons d’armes occidentales avant de reprendre les négociations de paix avec la Russie, a déclaré le négociateur ukrainien David Arakhamia.

“Nos forces armées sont prêtes à utiliser (les nouvelles armes, NDLR) (…) et je pense alors que nous pourrons entamer un nouveau cycle de négociations à partir de positions renforcées”, a déclaré David Arakhamia vendredi à la télévision ukrainienne.

  • 11 h 16 : la Russie affirme avoir abattu un avion ukrainien transportant des armes

Selon le ministère russe de la Défense, son armée a abattu un avion de transport militaire ukrainien transportant des armes et des munitions près du port d’Odessa.

Le ministère indique également que des missiles russes ont frappé un centre d’entraînement d’artillerie dans la région de Soumy où travaillaient des instructeurs étrangers. Il ajoute qu’une autre frappe a détruit une position de “mercenaires étrangers” dans la région d’Odessa.

  • 9 h 55 : “Les combats font rage dans le Donbass”

“Aucun journaliste ne couvre les combats mais une chose est sûre, les combats font toujours rage” dans le Donbass, assure Jonathan Walsh, envoyé spécial de France 24 en Ukraine.

Ukraine : “Les combats font rage dans le Donbass”


  • 8 h 46 : le renseignement ukrainien en contact avec les prisonniers d’Azovstal, selon Kiev

Le ministre ukrainien de l’Intérieur assure que les services de renseignement ukrainiens sont en contact avec les prisonniers de guerre qui défendaient le complexe métallurgique Azovstal à Marioupol et que Kiev fait tout pour obtenir leur libération.

L’incertitude règne autour du sort des centaines de combattants d’Azovstal détenus depuis la mi-mai par les Russes après que le président ukrainien Volodimir Zelensky leur a demandé de déposer les armes après presque trois mois de siège.

  • 4 h 15 : Kiev dit reprendre du terrain sur les troupes russes à Severodonetsk

L’Ukraine affirme avoir fait reculer les forces russes dans Severodonetsk, ville clé de la région du Donbass où Moscou concentre son offensive dans l’espoir d’en prendre totalement le contrôle.

Après 100 jours de guerre, la Russie affirme avoir rempli certains des objectifs de “l’opération militaire spéciale” qu’elle a déclenchée pour “dénazifier” l’Ukraine et protéger sa population russophone. “La victoire sera nôtre”, a toutefois rétorqué le président ukrainien Volodymyr Zelensky vendredi dans une vidéo où il apparaît devant le bâtiment de l’administration présidentielle à Kiev avec plusieurs de ses collaborateurs.

Avec AFP et Reuters

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.