Législatives en France: contre Mélenchon, les “cinq fake news” de la Macronie”

Europe

Publié le :

À la une de la presse, ce vendredi 10 juin, les élections législatives en France : Jean-Luc Mélenchon serait devenu l’obsession du parti d’Emmanuel Macron, qui multiplierait les “fake news” le concernant. C’est le gros titre (provocateur) du jour pour Libération, tandis que le Figaro souligne l’abstention record qui plane au-dessus du scrutin de dimanche en France.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également en devenant fan sur Facebook

Ce dimanche, on vote en France pour les élections législatives.Des élections cruciales, puisqu’il s’agit de savoir si le pays donne une majorité à l’Assemblée nationale au président réélu Emmanuel Macron ou pas, mais ce scrutin ne semble pas passionner les foules. 

Le Figaro titre en une sur une “menace d’abstention record sur les élections législatives”, avec ce sondage commandé par le quotidien de droite : seuls 46 % des Français pourraient se rendre aux urnes.

Cela confirme cette longue tendance de la plongée de la participation pour ce scrutin visant à élire les députés. En 1993, il y avait 68 % de taux de participation, contre 48 % en 2017, lors du scrutin précédent. Et cette année, la participation pourrait être encore moins élevée. 

Le Figaro s’est rendu à Stains, une ville de Seine-Saint-Denis, le département le plus pauvre de France, et où, écrit le journal, “de nombreux électeurs ne savent même pas qu’une élection a lieu dimanche”Florilège des paroles d’habitants recueillies dans les rues de la ville :

  • “Il y a encore une élection ?”
  • “Je ne vote pas, car je veux me barrer d’ici.”
  • “On nous distribue des tracts au marché pendant les élections, mais après, c’est toujours pareil, on reste dans la m****.”
  • L’un des habitants qui habite la ville depuis 60 ans résume la situation : “les jeunes ne croient plus en rien.”

Le Figaro rappelle que lors de l’élection présidentielle d’avril dernier, les habitants de Stains ont plébiscité le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui y a obtenu 60 % des voix, soit trois fois son score au niveau national. 

Le candidat de la gauche radicale fait d’ailleurs une campagne inédite pour ces législatives :il appelle les électeurs à voter pour sa coalition de gauche, la Nupes (Nouvelle union populaire, écologique et sociale), et à lui donner une majorité de députés à l’Assemblée nationale, pour qu’il soit nommé Premier ministre

Le camp du président Emmanuel Macron a fait de Jean-Luc Mélenchon son principal adversaire pour ce scrutin. À tel point que pour Libération, Jean-Luc Mélenchon est devenu l’obsession du parti d’Emmanuel Macron, qui multiplierait les fake-news le concernant. Le quotidien de gauche affiche cette une choc :” Les fake-news de la Macronie : Jean-Luc Mélenchon mange-t-il des enfants ?” Évidemment, il s’agit d’une couverture outrancière, personne n’ayant jamais prétendu que le leader de la France insoumise mangeait des enfants. Le quotidien explique le sens de son titre : “la dynamique de la gauche unie effraie la majorité présidentielle, qui tente de diaboliser Jean-Luc Mélenchon à la veille des législatives, quitte à dire n’importe quoi…”

Dans une rubrique intitulée “poker menteur”, Libération liste cinq “fake news” répandues par Emmanuel Macron ou son entourage. L’une d’elle, selon le journal, est cette déclaration du ministre de l’Économie Bruno le Maire, le 1er juin : “Tous les pays qui ont mis en œuvre un projet similaire se sont retrouvés sous programme de surveillance du FMI quelques années plus tard : le Venezuela, la Grèce, l’Argentine”. 

Cela étant, les sondages ne sont pas forcément mauvais pour Emmanuel Macron. L’un d’eux, réalisé cette semaine pour le journal Les Échos, indique le président pourrait conserver la majorité absolue, avec entre 290 et 330 députés à l’Assemblée. La deuxième formation pourrait être la coalition de gauche Nupes, justement, de Jean-Luc Mélenchon, qui pourrait obtenir entre 160 et 190 sièges, et la troisième, la droite des Républicains, centristes et UDI, avec 50 à 70 sièges. 

Du côté du Parlement américain, la commission qui enquête sur l’assaut contre le Capitole du 6 janvier 2021 rend ses conclusions depuis hier et les représentants qui la composent accusent directement Donald Trump d’avoir été “au centre d’un complot visant à le maintenir au pouvoir”. Selon le président de cette commission parlementaire, ce 6 janvier “a été le point culminant d’une tentative de Coup d’État”. 

Dans une tribune d’opinion, le Washington Post lance une charge virulente contre les cadres du Parti républicain, qui déclarent en substance que l’enquête de la commission et sa retransmission télévisée sont inutiles, puisqu’elles ne changeront pas l’avis des partisans de l’ancien président américain, convaincus que l’élection a été “volée” par les démocrates. 

Pour l’éditorialiste du Washington Post, le but de cette commission n’est pas de faire changer les gens d’avis, mais de mener une investigation rigoureuse pour éviter que de tels actes se reproduisent, à l’image des enquêtes qui ont suivi le 11 septembre ou l’attaque contre la base de Pearl Harbor. 

En parlant de Pearl Harbor, on le sait, les vétérans de la Seconde Guerre mondiale sont de moins en moins nombreuxLe Huffington Post nous présente l’un d’eux, qui a la particularité… d’avoir un compte TikTok. Jake Larson, âgé de 99 ans, est le seul survivant de son unité qui a débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944. Son compte @storytimewithpapajake rassemble plus de 480 000 abonnés, avec qui il partage ses anecdotes, des objets d’époque, des lettres qu’il a reçues quand il était au front.

Le journal nous explique qu’en revenant sur les lieux du débarquement, il fut bouleversé par l’émotion. C’est là qu’il a senti le besoin de partager son histoire… 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Législatives 2022
Législatives 2022 © Studio graphique FMM

Leave a Reply

Your email address will not be published.