Législatives : «Jamais la France n’a été aussi divisée», déplore Gérard Collomb

Meilleures histoires

18:58

C’est la fin de ce direct, merci de nous avoir suivis !

Rendez-vous demain matin pour ne rien rater d’une journée qui pourrait s’avérer très intense si le gouvernement vient à démissionner. Excellente soirée à tous.

18:11

Les confessions de Jean Castex

Le Premier ministre va remettre sa démission à Emmanuel Macron après presque deux ans passés à Matignon. Celui qui «espère être meilleur en sortant qu’en arrivant» nous a reçus dans le bureau qu’il s’apprête à quitter. Confidences exclusives à découvrir en cliquant sur ce lien.

17:28

Moreno s’attire les foudres des socialistes 

Le Premier secrétaire du Parti socialiste juge scandaleux l’hommage rendu par la secrétaire d’Etat à l’ancien député de la 9e circonscription des Français de l’étranger, M’jid el Guerrab, condamné cette semaine à trois ans de prison dont un ferme et à deux ans d’inéligibilité pour l’agression à coups de casque de l’ancien responsable socialiste Boris Faure en 2017. 

16:50

Les craintes de Gérard Collomb

On savait que le climat était plus que rafraîchi entre le président de la République et l’ancien maire de Lyon. Il l’était encore plus depuis qu’aucune des candidatures potentielles défendues par Collomb dans son fief n’a été investie par la majorité. Alors l’ancien maire de Lyon n’hésite pas à se montrer critique sur l’état du pays. « On voulait aller vers une France apaisée et jamais la France n’a été aussi divisée qu’aujourd’hui. De ce point de vue là, il y a un vrai problème », souligne-t-il ce dimanche sur Europe 1, en évoquant notamment « en particulier le problème des banlieues ».

16:16

Les hommages à Olivier Dassaut dans l’Oise bénéficient-ils à son neveu?

Deux places portant le nom de l’ancien député et homme d’affaires, décédé en mars 2021, sont inaugurées à Oudeuil et Bonvillers, une salle des mariages est rebaptisée à Cormeilles. Victor Habert-Dassault, qui a succédé à son oncle, pourrait surfer sur cette vague à un mois des élections. Plus de détails dans notre article.

16:00

Bayrou s’oppose au 49.3

Sur RTL, le patron du Modem et pilier de la majorité a estimé en évoquant la réforme des retraites prônée par Emmanuel Macron que « le passage en force ne marche jamais », s’opposant ainsi à tout recours au 49.3. François Bayrou se dit toutefois « persuadé qu’on est plus près du but qu’on ne le croit à condition qu’il y ait une forme de justice pour les Français qui ont commencé à travailler tôt ou qui font des métiers pénibles ».

15:11

Une anti-IVG avec Zemmour

Chantre de la « défense de la famille », Céline Jullié se lance dans la course à l’Assemblée dans la 2e circonscription des Yvelines, pour ressusciter « une France apaisée ». Elle affrontera notamment le député sortant (LREM) Jean-Noël Barrot et le maire (LR) de Vélizy-Villacoublay, Pascal Thévenot. Cette professeure est connue pour ses positions anti-vax, mais aussi anti-IVG, anti-PMA. Plus d’informations dans notre article.

14:33

Mélenchon contre une entrée rapide de l’Ukraine en Europe

Toujours sur France 3, le troisième homme de la présidentielle s’est justifié en assurant qu’il était indispensable de mettre en oeuvre une « harmonisation sociale » au sein de l’UE avant de faire entrer de nouveaux pays. Mélenchon ajoute que le smic en Ukraine est à 180 euros, ce qui reviendrait à « continuer à tout détruire ». 

14:02

Mélenchon félicite Macron sur l’Europe

Le président de la République s’est dit favorable à une révision des traités européens. Ce qui permet à Jean-Luc Mélenchon de se féliciter de cette décision, lui qui plaide pour une désobéissance à ces mêmes traités si nécessaire. 

13:38

Un remaniement en pause dominicale

Le chef de l’Etat sera de retour à Paris dimanche soir, alors que la nomination d’un nouveau Premier ministre, suivie de celle du gouvernement, est attendue à partir de lundi, trois semaines déjà après sa réélection. Alors que plusieurs noms circulent pour celui, ou surtout celle, qui succèdera à Jean Castex, Emmanuel Macron a rendu hommage au président des Emirats arabes unis, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, décédé vendredi. Et recevra lundi au déjeuner le président du Conseil européen Charles Michel.

13:23

Bayrou défend la proportionnelle

Invité du « Grand Jury » sur RTL, l’ancien ministre de la Justice s’est dit favorable à l’instauration de la proportionnelle aux législatives. Il a aussi défendu sa volonté d’assurer l’indépendance du MoDem au sein de la majorité. « Nous avons des histoires différentes et des organisations différentes. Et peut-être, pour le nôtre, une philosophie plus caractérisée. La République en Marche, ce n’est pas une sensibilité mais un rassemblement de sensibilités. »

13:11

Mélenchon propose désormais le smic à 1500 euros 

L’ancien député, qui dit espérer rallier Matignon après les législatives, a revu sa proposition portée pendant la présidentielle d’élever le smic à 1400 euros. Il propose désormais de porter le salaire minimum à 1500 euros.

12:54

« Ce qui est en jeu c’est l’hypothèse d’une troisième guerre mondiale »

Clémentine Autain revient sur la guerre en Ukraine en estimant que selon elle, la solution ne viendra pas de l’Otan, pour éviter un « engrenage » qui amènerait vers la troisième guerre mondiale.

12:44

Macron « cherche le mouton à cinq pattes »

Sur BFMTV, Clémentine Autain commente le temps pris par Emmanuel Macron pour choisir son nouveau Premier ministre. Après avoir une nouvelle fois contesté la légitimité du président réélu, elle affirme que le chef de l’Etat cherche un « mouton à cinq pattes » pour Matignon, à savoir une femme qui « parle aux électeurs de gauche et qui mène une politique de droite ».

12:35

Mélenchon réagit à l’affaire Taha Bouhafs

Je tiens à souligner le caractère odieux et raciste de la campagne contre Taha Bouhafs, commence Jean-Luc Mélenchon sur l’affaire qui ébranle l’union de la gauche. Il assure avoir découvert les faits dans le journal, et évoque une situation difficile pour tout le monde. « La parole des femmes est prioritaire », ajoute-t-il. 

12:31

« Le Parti socialiste a entendu le message de la présidentielle »

Sur France 3, Jean-Luc Mélenchon défend la décision de la direction socialiste de nouer un accord avec les Insoumis. Il salue une forme de courage de la part d’Olivier Faure, qui a « entendu le message de la présidentielle ».

12:26

« Jean-Luc Mélenchon n’était pas au courant »

La députée sortante assure sur BFMTV que le leader de La France insoumise n’était pas au courant de l’affaire Bouhafs lorsque ce dernier a tweeté sa réaction au renoncement de Taha Bouhafs de se présenter aux élections législatives. 

12:20

« Les femmes ne veulent pas témoigner »

« Les femmes ne le veulent pas » (saisir la justice), explique Clémentine Autain au sujet de l’absence de procédure pénale lancée pour le moment dans l’affaire Bouhafs. La justice ne s’est toujours pas saisie des faits reprochés à l’ancien candidat aux législatives. 

12:13

Clémentine Autain tente de défendre la chronologie de l’affaire Bouhafs

« Il y a contre Taha Bouhafs une campagne faite de racisme et de mépris de classe. A partir du moment ou des femmes n’ont pas l’intention d’en parler, la cellule conserve la confidentialité des témoignages. »

12:07

« Ce sont des faits graves »

Invitée sur BFMTV, Clémentine Autain revient sur l’affaire Taha Bouhafs. « Le 6 mai, une femme envoie un témoignage écrit de deux pages témoignant d’agression sexuelle. Ce dont elle témoigne sont des faits graves d’agression sexuelle (…) Je souhaite qu’elle puisse porter plainte. »

12:04

Quatennens défend la Nupes

Interrogé ce dimanche sur Europe 1, le député de la France insoumise Adrien Quatennens a défendu l’accord conclu à gauche pour ces élections législatives. « L’accord électoral suit un accord programmatique. L’élection présidentielle a montré que le centre de gravité de la gauche est celui d’une gauche de rupture. Nous ne sommes pas l’extrême gauche. Il y en a d’autres partis en France, comme le NPA, Lutte Ouvrière. Ce n’est pas une insulte mais une caractérisation politique. »

12:02

Fin de parcours pour le député M’jid El Guerrab

C’est la fin d’un faux suspens. Le député ex-LREM M’jid El Guerrab, récemment condamné pour une agression, a annoncé samedi ne pas se représenter et soutenir la ministre Elisabeth Moreno, investie par la majorité dans la circonscription des Français du Maghreb et Afrique de l’Ouest. M’jid El Guerrab « a pris acte du jugement rendu dans le cadre d’une affaire sans lien avec son mandat » et « compte désormais consacrer toutes ses forces dans sa défense judiciaire en interjetant appel de cette décision », écrit-il dans un communiqué de presse. Plus d’informations dans notre article

12:00

Bonjour et bienvenue sur le site du Parisien

Vous pourrez suivre ici-même ce dimanche très politique, à quelques heures d’un remaniement et après une vive polémique à gauche liée à l’investiture de Taha Bouhafs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.