Législatives : le boulanger Stéphane Ravacley, qui avait défendu son apprenti guinéen, investi par EELV dans le Doubs

Meilleures histoires

« Il est grand temps d’avoir des représentants qui nous ressemblent », avait-il défendu. Le boulanger Stéphane Ravacley, qui s’était illustré en menant une grève de la faim pour la régularisation de son apprenti guinéen, a été investi par EELV dans le Doubs pour les législatives, a-t-il annoncé ce vendredi.

Ce patron d’une boulangerie de Besançon avait annoncé en avril sa candidature citoyenne dans la deuxième circonscription du Doubs pour les législatives des 12 et 19 juin, qui couvre une partie de Besançon, appelant les partis de gauche à le soutenir pour « l’addition des gauches ». Initialement soutenu par le PS, il a finalement été investi jeudi par le parti écologiste auquel a été dévolue cette circonscription dans le cadre de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

Stéphane Ravacley, qui tient à son indépendance, n’adhèrera pas au parti écologiste, mais s’il est élu il siégera avec le groupe EELV à l’Assemblée nationale, a-t-il indiqué. La secrétaire régionale Europe Écologie-les Verts en Franche-Comté, Cécile Prud’homme, souligne « la tradition d’EELV de laisser leur chance aux candidatures d’ouverture au profil intéressant ».

« Un intérêt pour diversifier les profils à l’Assemblée »

« La candidature de Stéphane Ravacley a vraiment un intérêt pour diversifier les profils à l’Assemblée nationale, boulanger c’est une profession qui n’est jamais représentée », ajoute-t-elle. La deuxième circonscription du Doubs est la circonscription où EELV a fait sont meilleur score en Franche-Comté à l’élection présidentielle.

« Cette circonscription est gagnable, même si ce sera difficile », estime Cécile Prud’homme, alors que le député LREM sortant, Éric Alauzet, candidat à sa réélection, avait été « le député le mieux élu de France en 2017 ».

VIDEO. « C’est le premier jour du reste de sa vie » : le jeune apprenti boulanger guinéen menacé d’expulsion a été régularisé

Stéphane Ravacley avait mené en janvier 2021 une grève de la faim de dix jours pour protester contre la possible expulsion de son apprenti guinéen, Laye Fodé Traoré, mineur isolé qui n’avait pas obtenu de titre de séjour à sa majorité. La situation du jeune homme avait finalement été régularisée par la préfecture de Haute-Saône.

En février, lors du début de l’offensive russe en Ukraine, le boulanger s’était de nouveau illustré en lançant un appel aux dons pour venir en aide aux Ukrainiens. Il avait ainsi récolté plus de 200 mètres cubes de matériel et denrées alimentaires, convoyés par 15 camions jusqu’en Ukraine.

Leave a Reply

Your email address will not be published.