Liga : le FC Barcelone offre presque le titre au Real Madrid

Meilleures histoires

En s’inclinant chez lui (0-1) face au Rayo Vallecano en match en retard, le club blaugrana a quasiment déroulé le tapis rouge pour le titre au Real.

Le Real Madrid à un point du titre ! Barcelone s’est encore incliné 1-0 dimanche au Camp Nou contre le Rayo Vallecano en match en retard de la 21e journée de Liga, offrant presque le titre de champion d’Espagne au rival merengue. Les Catalans ont cédé dès la 7e minute sur un but d’Alvaro Garcia, qui a trompé Marc-André Ter Stegen du droit après s’être défait du marquage de Sergino Dest, et ont essuyé leur troisième défaite à domicile en dix jours, après l’élimination de Ligue Europa concédée contre l’Eintracht Francfort (3-2) et le revers 1-0 contre Cadix en Liga.

Le Real Madrid aura ainsi une chance de célébrer son 35e titre de champion d’Espagne sur son terrain samedi (16h15), en cas de victoire ou de nul face à l’Espanyol Barcelone au Bernabéu. Il n’y a qu’un scénario impossible qui pourrait pousser le Barça à empêcher le Real de s’approprier la couronne espagnole : il faudrait que le club catalan gagne ses cinq matches de championnat restants, et que le Real les perde tous.

Xavi a tout tenté

Cette déroute qui a méchamment l’allure des trois derniers matches pour les hommes de Xavi. Volontaires mais imprécis face aux cages, les Blaugranas ont perdu leur efficacité offensive qui a fait des ravages depuis le début de l’année 2022. Et s’ils s’en sont bien tirés à Anoeta jeudi contre la Real Sociedad (1-0), la physionomie du match était sensiblement la même.

Dimanche au Camp Nou, Xavi a tout tenté pour revenir au score : il a utilisé tous ses éléments offensifs, avec les entrées en jeu de Memphis Depay et de Nico à l’heure de jeu, et celles de Luuk de Jong et d’Adama Traoré à la 71e, finissant le match avec quatre attaquants… mais rien n’y a fait. Gavi a bien heurté l’arête juste avant la pause (43e), Jordi Alba a frôlé la transversale à la 56e, et Ousmane Dembélé, seul face à la cage vide à la 90e+11, a vu sa frappe contrée.

Les bancs voient rouge

Et la fin de match, très tendue, a été marquée par deux cartons rouges adressés aux bancs du Rayo et du Barça. L’encadrement catalan a notamment protesté de manière virulente sur un possible penalty sur Gavi non sifflé à la 90e. Ce succès de prestige relance le Rayo, déjà requinqué par sa victoire 1-0 jeudi contre l’Espanyol. Après un début de saison canon, les Madrilènes n’avaient plus gagné un seul match de Liga depuis le 18 décembre dernier, soit un bilan désastreux de neuf défaites et cinq nuls en 14 matches ! À l’inverse, cette nouvelle déroute va commencer à sérieusement inquiéter Xavi : si le titre s’est éloigné pour le Barça, il a quand même une place dans le top 4 à assurer, sous peine de rater la prochaine édition de la Ligue des champions.

Leave a Reply

Your email address will not be published.