Ligue des champions : les sponsors de l’UEFA exigent «des réponses» après les incidents en marge de la finale

Toute l'actualite

Des membres VIP invités à la finale de la Ligue des champions, au Stade de France, ont été victimes d’agressions et de gaz lacrymogène, dénoncent plusieurs sponsors de l’UEFA.

Les incidents survenus lors de la finale de la Ligue des champions, au Stade de France le 28 mai dernier, n’ont pas fini de faire parler en France, en Angleterre, et plus globalement en Europe. Selon le Daily Mirror , des «sponsors majeurs» de l’UEFA ont appris que des spectateurs présents sur invitation ont été victimes des débordements. Plusieurs de ces invités auraient été touchés par du gaz lacrymogène, utilisé en masse par les forces de l’ordre, et auraient été agressés par des individus qui ont profité du chaos.

Les sponsors en question, tels que PlayStation, Just Eat ou Heineken, se tournent donc vers l’UEFA et «demandent des réponses». Ils ne souhaitent pas que ces incidents soient oubliés et ignorés, et réclament des garanties quant à la sécurité des spectateurs lors des prochains événements. «Certains sponsors pourraient retirer leur soutien monétaire» si l’UEFA ne leur offre pas de réponse à leur convenance, ajoute le Daily Mirror.

À VOIR AUSSI – Les célébrations des joueurs du Real dans les rues de Madrid après leur sacre en Ligue des champions

Le président de Liverpool a réclamé des excuses… à la France

Deux jours après la finale, qui a vu le Real Madrid triompher de Liverpool (1-0), l’UEFA avait annoncé l’ouverture d’une «enquête indépendante». Vendredi, l’instance européenne a présenté ses excuses auprès des supporters espagnols et anglais. «Aucun fan de football ne devrait être mis dans cette situation, et cela ne doit pas se reproduire», a promis l’UEFA.

Des excuses, c’est ce qu’a réclamé le président de Liverpool, Tom Werner, non pas à l’UEFA mais au gouvernement français. Il regrettait que ce qui s’annonçait comme une belle soirée se soit «transformée en l’un des pires effondrements de sécurité de mémoire récente. Au nom de tous les supporters qui ont vécu ce cauchemar, je vous demande des excuses et l’assurance que les autorités françaises et l’UEFA autorisent la poursuite d’une enquête indépendante et transparente.»

Leave a Reply

Your email address will not be published.