Mafia en Italie : quand Cosa Nostra assassinait des juges

Europe

Publié le :

Née en Sicile au milieu du XIXe siècle, Cosa Nostra est rapidement devenue l’une des branches les plus puissantes de la mafia italienne. En 1986 la justice italienne a lancé la contre-offensive, avec le parquet de Palerme en première ligne. Le juge Giovanni Falcone est devenu un symbole de la lutte contre les mafieux. Le 23 mai 1992, il meurt dans un attentat, avec sa femme et 3 gardes du corps. Son collègue et ami Paolo Borsellino, qui lui rend alors hommage, est tué à son tour moins de deux mois après. Des assassinats qui ont déclenché une véritable prise de conscience. Un reportage de Louise Malnoy, Lorenza Penza, Danilo Arnone et Natalia Mendoza.

Publicité

Cosa Nostra (“Notre chose” en italien) est aussi surnommée “la pieuvre” pour sa capacité à s’infiltrer dans tous les domaines de la société, et à atteindre de ses bras d’autres territoires. Elle s’est implantée à New York ou à Chicago au XXe siècle. Le fameux “Parrain” du film de Francis Ford Coppola était membre de Cosa Nostra. Elle compte encore des milliers de membres, mais les Siciliens s’élèvent de plus en plus contre le pizzo, le racket auprès des commerçants. Et la lutte contre les mafieux continue.

Lia Sava est procureur générale de Palerme. À la mort des juges Falcone et Borsellino, elle a voulu prendre part à la lutte historique contre la mafia et a quitté Rome pour la Sicile, pour enquêter sur Cosa Nostra, prenant le relais de ses prédécesseurs.
Lia Sava est procureur générale de Palerme. À la mort des juges Falcone et Borsellino, elle a voulu prendre part à la lutte historique contre la mafia et a quitté Rome pour la Sicile, pour enquêter sur Cosa Nostra, prenant le relais de ses prédécesseurs. © France 24 / Louise Malnoy

Leave a Reply

Your email address will not be published.