Mercato : après Mbappé, le Real et le PSG se livrent une nouvelle bataille pour Tchouameni

Toute l'actualite

Le milieu de terrain international français attise l’intérêt des meilleurs clubs d’Europe. Seulement Aurélien Tchouameni donnerait sa priorité à deux clubs étrangers.

L’AS Monaco ne pourra certainement pas conserver Aurélien Tchouameni une saison supplémentaire, même avec la coupe du monde au Qatar dès cet automne. Le joyau du Rocher, arrivé au club en janvier 2020, devrait quitter l’ASM après 95 matchs sous le maillot rouge et blanc. Le milieu de terrain de 22 ans, encore auteur d’un superbe exercice en Ligue cette saison, et dans l’équipe-type du Figaro .

La tentation parisienne

Aurélien Tchouameni pourrait découvrir la capitale. Le gamin originaire de Rouen, qui a fait ses classes à Bordeaux (2011-2020) serait la cible prioritaire du PSG. Selon L’Equipe, le club récent champion de France serait désireux de renforcer son entre-jeu avec plusieurs joueurs. Le milieu international avec les Bleus (huit sélections) serait alors la cible n°1 pour devenir la future sentinelle parisienne. L’ancien des Girondins pourrait alors se laisser tenter, lui qui aimerait jouer avec son compatriote Kylian Mbappé.

Priorité à l’étranger

Seulement, la tendance serait plutôt à un départ de la Ligue 1 pour le joueur français de 22 ans. Et à ce petit jeu-là, c’est le Real Madrid qui tient la corde, comme l’annoncent successivement L’Equipe, RMC Sport et FootMercato. Le média spécialisé affirme même que la Casa Blanca aurait passé la deuxième ces dernières heures. Une sorte de «vengeance» après le dossier Kylian Mbappé.

Liverpool entre dans la danse

La Premier League fait de l’œil également au Français. Outre-Manche, le vice-champion d’Angleterre reste également attentif à la situation d’aurélien Tchouameni pour renforcer son milieu de terrain, comme le relaye RMC Sport.

Arrivé en 2020 à Monaco contre 18 millions d’euros, Aurélien Tchouameni en vaut désormais 40, selon le site spécialisé Transfermarkt. Seulement, l’ASM demanderait une somme comprise entre 80 et 100 millions d’euros pour laisser partir le prince de la principauté.

Leave a Reply

Your email address will not be published.