Nouveau gouvernement : Emmanuel Macron affirme avoir choisi son prochain Premier ministre

Meilleures histoires

19:17

C’est la fin de ce direct

19:01

Macron connaît le nom de son prochain Premier ministre

En conférence de presse à Berlin, Emmanuel Macron assure qu’il sait qui sera son prochain Premier ministre. « Ce n’est pas ici que je vais le dire, ni maintenant », précise-t-il, mais « on a le droit d’avoir de la suite dans les idées mais de faire les choses dans le bon ordre ». 

18:44

Les explications de Mélanie Fortier

18:35

L’amitié franco-allemande célébrée

« Je suis heureux de vous retrouver pour mon premier déplacement international » de second mandat, afin de marquer « la force de l’amitié franco-allemande », fait savoir Emmanuel Macron, dans une conférence de presse commune avec Olaf Scholz. « Je souhaite que l’amitié qui nous unis puisse nous permettre de continuer à faire de grandes choses ». 

18:06

Macron à Berlin

Le chef de l’Etat est arrivé à Berlin, où il est accueilli par le chancelier Olaf Scholz. Comme prévu, c’est en Allemagne qu’il effectue son tout premier déplacement depuis son investiture samedi. 

18:00

Dernier dîner à Matignon ? 

Selon des informations de LCI confirmées au Parisien, le Premier ministre, Jean Castex, a convié tous les ministres à un dîner à Matignon ce jeudi. Un repas d’au revoir avant le remaniement, qui devrait intervenir à partir du 13 mai ?

17:28

Peu de candidats pour Place publique

Dans un communiqué publié sur son site, le mouvement Place publique annonce soutenir « la dynamique Nupes » et décide, « en responsabilité, de ne pas présenter de candidates et de candidats » face à ceux qui sont soutenus par l’alliance de la gauche. Place publique présentera tout de même « quelques candidates et candidats dans certaines circonscriptions ciblées, de manière à ne pas nuire à la campagne de l’Union et dans une démarche positive de complémentarité », précise le communiqué. 

17:03

Stanislas Rigault candidat Reconquête

Selon Europe 1 et Le Monde, le président de « Génération Z » et porte-parole de Reconquête, Stanislas Rigault, sera candidat pour le parti d’Eric Zemmour dans la 2e circonscription du Vaucluse. 

16:49

Que retenir du discours d’Emmanuel Macron ? 

16:26

Marion Maréchal pas candidate

Selon France Bleu, Marion Maréchal ne sera pas candidate aux élections législatives en raison « de sa grossesse », rapporte le coordinateur de Reconquête dans le Vaucluse, département où elle a été députée de 2012 à 2017.

16:02

Poutou défend Bouhafs

Le candidat du NPA, Philippe Poutou, juge que Taha Bouhafs est victime d’une « campagne calomnieuse » et apporte son soutien au candidat investi par la Nupes à Vénissieux.

15:43

Le Foll critique l’accord à gauche

Le maire du Mans, Stéphane Le Foll, estime que l’accord de la gauche est une « erreur » électorale. « J’ai parfaitement mesuré qu’une partie de l’électorat insoumis traditionnel aura du mal, de toute façon, pour voter pour les socialistes et une grande partie de l’électorat socialiste, qui est européen (…), aura du mal à voter pour des candidats soutenus (par les insoumis) ou insoumis », estime l’ancien ministre de l’Agriculture, au cours d’une conférence de presse.

15:03

Le PRG se tient très loin de la « Nupes »

Le patron du PRG critique l’union de la gauche, ajoutant préférer rester loin de cette alliance. « Donc maintenant pour être crédible sur un projet social de gauche, il faut être pro burkini, pro Bouhafs, pro Rousseau, pro Caron… », déplore Guillaume Lacroix sur Twitter. 

14:38

« Pourra-t-on couper cette partie ? »

Investie dans la 2e circonscription de la Côte d’Or, la candidate RN et conseillère régionale sortante RN de Bourgogne-Franche-Comté Mélanie Fortier a été mise en grande difficulté sur un sujet a priori banal, sur France 3. La journaliste lui demandait quel était le programme de Marine Le Pen sur les services publics. Elle n’a pas été capable de répondre avant de demander à ce que la séquence soit coupée. 

14:12

« « La France a fait le choix de l’Europe en me confiant un nouveau mandat »

Le président de la République prend la parole ce lundi après-midi devant le Parlement européen pour parler de l’avenir de l’Europe. L’occasion pour lui de revenir sur les résultats de la présidentielle.  « La France a une nouvelle fois clairement fait le choix de l’Europe en me confiant un nouveau mandat pour œuvrer avec vous tous à construire une Europe plus forte et plus souveraine ». Retrouvez toutes ses déclarations sur l’Ukraine dans notre direct dédié

14:07

Cambadélis toujours plus critique

Interrogé par l’Opinion, l’ancien Premier secrétaire du Parti socialiste torpille sans compter ses coups Jean-Luc Mélenchon. « Le programme de Mélenchon, c’est trois sorties : sortie de l’Europe, de l’Otan et de l’OMC. On se retrouverait donc dans la situation de la Corée du Nord », lance-t-il. Il déplore les « renoncements » de Raphaël Glucksmann et de Yannick Jadot, qui ne se sont pas opposés au principe de l’alliance. Et appelle à la refondation du Parti socialiste. 

13:30

Ménard critique encore Le Pen

Invité ce lundi matin sur BFMTV, le maire de Béziers Robert Ménard a une fois de plus pris ses distances avec la candidate RN, battue au second tour de la présidentielle. « Quand je l’entends dire que c’est une victoire éclatante… Il faut se foutre du monde pour dire ça, lance-t-il. Ca s’appelle une défaite. Elle n’arrive pas à convaincre sur les réponses. » Pour lui, la candidate a une fois de plus péché sur le fond. « Je ne l’ai jamais caché, je le lui ait dit. Sur les questions économiques ça ne tient pas la route. Les hésitations sur l’Ukraine… Il y a des réponses qui ne sont pas convaincantes, sinon elle aurait gagné les élections. » 

13:07

La désobéissance est une « arnaque », dénonce Beaune

Invité sur RTL, le secrétaire d’Etat aux affaires européennes a pris soin lui aussi de tancer le programme de la gauche, qui prône la désobéissance avec certaines règles européennes. « Si personne n’applique les règles, l’Europe va inévitablement se déliter, promet-il. C’est une arnaque de parler de désobéissance européenne, je veux une France de l’espérance européenne ! »

12:49

Le président des « Jeunes avec Macron » reconnaît son parachutage

Sur BFMTV Lyon, Ambroise Méjean, président national des « Jeunes avec Macron », reconnaît qu’il n’a pas d’ancrage dans le nord du Rhône, alors qu’il est candidat pour la 9e circonscription du département. « J’assume que je ne suis pas un enfant du territoire », fait-il savoir, rappelant qu’il vient d’Ardèche.

12:25

« Bousculer » pour « transformer »

Sur France Bleu, l’eurodéputé EELV David Cormand défend la « désobéissance aux traités européens » prévue dans l’accord de la NUPES. « Pour transformer une règle qui est injuste, il faut parfois interroger et bousculer », assure-t-il. « Quand c’était les socialistes, la droite ou Emmanuel Macron, il y avait une sorte d’acceptation de l’Europe telle qu’elle est », or, il faut « changer cette Europe pour qu’elle soit plus juste, plus écologiste », plaide-t-il.  

11:53

Les députés RN « ne sont pas là et ne font rien »

Dans un tweet qu’il vient de publier, l’ancien candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon s’attaque à Marine Le Pen et son parti. « Le Rassemblement national est un vote inutile, écrit-il. Leurs députés ne sont pas là et ne font rien. Mme Le Pen n’était pas là pour la réforme des retraites. Nous, nous étions là et nous nous sommes battus. Et nous continuerons de le faire. » Mélenchon a largement été visé dimanche par Marine Le Pen pour sa rentrée politique depuis le second tour de la présidentielle. 

11:43

Mariani moque le départ de Robin Reda

L’ancien élu des Républicains, qui s’est engagé aux côtés de Marine Le Pen, ironise sur le cas de Robin Reda, qui tractait encore pour LR le jour où il a été investi par la majorité présidentielle. « J’ai quitté ce parti en 2019 en disant qu’il n’avait plus de ligne politique . La situation actuelle en est la tragique illustration », écrit-il. 

11:12

Deux Julien Lassalle candidats

Pour la petite anecdote, il y aura donc deux Julien Lassalle candidats dans ces élections législatives puisqu’un homonyme du frère de Jean a été investi par la liste d’union de la gauche dans la 3e circonscription du Tarn. 

11:11

Julien Lassalle officiellement candidat

Le frère de l’ancien candidat à la présidentielle confirme ce lundi matin sa candidature dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Une candidature qu’il dit aborder « avec beaucoup d’humilité ». Sa suppléante sera Véronique Mongaston. 

10:56

Julien Lassalle donne des nouvelles de son frère

Le futur possible candidat dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, qui devrait faire son annonce ce lundi, commence par donner des nouvelles de son frère, opéré du coeur. « Jean Lassalle a été opéré, tout s’est bien passé, il récupère, explique-t-il, affirmant que c’est le vaccin contre le Covid 19 qui a « détraqué le circuit magnétique de son cœur », rapportent nos confrères de France Bleu. 

Leave a Reply

Your email address will not be published.