Présidentielle en direct : «Le vote d’extrême-droite au second tour n’est pas une option pour nous», explique LFI

Meilleures histoires

L ‘essentiel

 

10:21

Sandrine Rousseau attaque Emmanuel Macron sur la chasse

L’ex-candidate à la primaire EELV, a décidé de s’attaquer au président de la République sur la question de la chasse malgré son exclusion de l’équipe de campagne d’Emmanuel Jadot. Sandrine Rousseau a joué les snipers sur Twitter ce jeudi. 

10:15

Les élus ruraux font « la tournée » des QG des candidats

Les élus et les acteurs ruraux effectuent jeudi « la tournée » des QG des candidats à la présidentielle afin d’écouter leurs propositions et leur demander notamment « un plan de 10 milliards d’euros” sur cinq ans en faveur de leurs territoires. « Nous faisons la tournée des QG de campagne pour évoquer avec les candidats et leurs équipes leur perception de la ruralité et leurs propositions », a expliqué  le sénateur PS de la Nièvre Patrice Joly, avant de commencer la journée avec une rencontre avec Laurent Jacobelli, porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, dans le XVIe arrondissement de Paris.

« Nous sommes venus aussi avec un certain nombre de propositions concernant nos territoires et ce dont ils ont besoin », a ajouté l’élu, également président de l’Association nationale des nouvelles ruralités (ANNR) qui anime le Parlement rural français.

Les élus ruraux, qui ont été très sollicités par les candidats lors de leur recherche des 500 parrainages requis pour se présenter formellement à la présidence de la République, entendent leur rappeler leurs attentes avant le premier tour du 10 avril. 

10:12

Fabien Roussel attaque le gouvernement sur l’affaire McKinsey

« 289 000 euros pour suggérer l’idée de faire distribuer les professions de foi électorales par la poste… À quand un cabinet conseil pour donner l’heure à ce gouvernement ? » déclare-t-il sur Twitter ce jeudi.  

09:15

Les « travailleurs » qui votent Le Pen « se trompent », dit Arthaud (LO)

La candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle Nathalie Arthaud a dénoncé jeudi le « poison du racisme décomplexé » qui s’exprime dans la campagne et estimé que ceux qui au sein du « monde du travail » votent Marine Le Pen « se trompent » car elle est « anti-ouvriers ».

« Ce qui m’inquiète, c’est la poussée des idées d’extrême droite, ce nationalisme, ce racisme quasiment décomplexé qui s’est exprimé dans cette campagne parce que c’est du poison pour le monde du travail”, a répondu sur France 2 la candidate, interrogée sur la montée de Marine Le Pen dans les sondages. « L’essentiel du monde du travail, ça fait bien longtemps qu’il s’abstient, qu’il s’est rendu compte que tous les présidents de la République se moquaient complètement de (sa) galère et qu’il devait se débrouiller tout seul », a-t-elle souligné.

09:12

« Un duel entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, un immense événement »

« Le luxe de chasser dans les urnes l’extrême-droite dès le premier tour et pour ça il y a un bulletin de vote c’est Jean-Luc Mélenchon. (…) Si le second tour est un duel entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon alors on aura un immense événement et un débat sur les vraies préoccupations des Français. » a aussi affirmé  Adrien Quatennens sur France Info.

09:09

« Le vote d’extrême-droite, n’est pas une option pour nous » affirme Adrien Quatennens

Jean-Luc Mélenchon fait savoir ce jeudi qu’il consulterait sa base si le duel de 2017 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron se reproduisait. Pourquoi ce doute ? « Ne faites pas croire qu’à 10 jours le second tour est déjà prévu, coupe Adrien Quatennens sur France Info. De toute manière le vote Le Pen, le vote d’extrême-droite, n’est pas une option pour nous. En revanche en effet le réflexe qui consiste à dire à tout prix votez pour Monsieur Macron pour faire barrage ça aurait, je crois un effet contreproductif. » a-t-il ajouté.

09:07

Passe d’armes entre Éric Zemmour et Marine Le Pen

Éric Zemmour et Marine Le Pen ont vivement échangé par caméras interposées, en marge d’une réunion avec des agriculteurs mercredi à Besançon. L’ancien journaliste du Figaro a qualifié l’électorat de sa concurrente « d’ouvriers et de petits employés, en jugeant qu’il serait difficile de créer un rassemblement des droites. La candidate RN a dénoncé un « mépris de classe » explique Europe 1.

09:00

Pour Dupont-Aignan le « pays ne va pas bien »

« Je serai très heureux de ne pas être candidat si le pays allait bien et qu’il y avait un bon président » déclare Nicolas Dupont-Aignan sur BFMTV. « Votre arme c’est le bulletin de vote » a-t-il ajouté.  

08:54

Le rempart communiste contre l’extrême-droite

« Qu’est-ce que l’extrême-droite a apporté comme progrès ? Que dalle. Voter pour l’extrême-droite, ça ne rapporte rien. » a expliqué le candidat communiste.

08:49

Jean-Luc Mélenchon consultera ses soutiens en cas de duel Le Pen-Macron

Dans le cas d’un duel opposant la candidate du RN au président sortant, le candidat insoumis consulterait ses soutiens avant de donner une consigne de vote pour le second tour, a-t-il déclaré dans un entretien au « Télégramme » publié ce 30 mars. 

08:47

«  Il faut mettre un terme à l’usage des cabinets » martèle Roussel

Fabien Roussel accuse le cabinet Mc Kinsey d’évasion fiscale, en soulignant que le cabinet est domicilié. au Delaware, un petit état américain aux conditions fiscales très favorable. « Il faut mettre un terme à l’usage des cabinets privés. C’est scandaleux. Ils (le gouvernement Macron » ne fait plus confiance à l’administration fiscale » martèle le candidat communiste. 

08:40

« On se chauffe avec des pédalos ? » ironise Fabien Roussel

«  Je suis pro mix énergétique. Mais arrêtons d’agiter la peur du nucléaire, c’est insupportable ! Dans ce cas on fait quoi, on ferme aussi les sites SEVESO ? » ironise le candidat communiste. « on se chauffe avec des pédalos ? » assène-t-il aux journalistes de France Inter sur la question de son soutien à la filière nucléaire française. 

08:36

Fabien Roussel défenseur du pouvoir d’achat

« Je ne veux pas que la guerre qui se mène en Ukraine se joue aussi dans les portes monnaies des Français.  En tant que président de la République je ne prendrais pas de décisions qui touchent le pouvoir d’achat des Français. » a-t-il expliqué sur France Inter. 

08:26

« Il y a match » avec Marine Le Pen avoue Gabriel Attal 

Le porte-parole du gouvernement invité sur CNews a réagi à l’écart qui diminue entre Emmanuel Macron et la candidate du RN dans les sondages. « Des sondages montrent qu’il y a match, on va continuer à convaincre les Français qu’il a le meilleur projet. Au premier et au second tour s’il est qualifié », a précisé l’ancien député LREM. 

08:10

Sarkozy zappe Valérie Pécresse

Chez Les Républicains, plus personne ne croit que Nicolas Sarkozy soutiendra Valérie Pécresse. Un désaveu pour sa propre famille politique, qui fragilise la candidate et interroge sur ses intentions. Analyse à lire ici

08:08

« l’État français n’est toujours pas vacciné contre le racisme » pour Nathalie Artaud.

La candidate LO a réagi aux conditions de vote dans le contexte de la pandémie de Covid-19 à sa manière. 

08:02

« La France n’a pas vocation à protéger tous les êtres humains » pour zemmour. 

« La France n’a pas vocation à protéger tous les êtres humains » pour Eric Zemmour

dans RTL Presidentielle. « Elle est universaliste parce qu’elle est chrétienne. Je suis contre la politique des Droits de l’Homme. La France doit se fonder sur ses intérêts » a expliqué le candidat d’extrême-droite. 

07:56

McKinsey : le gouvernement se défend d’un recours disproportionné aux cabinets de conseil

07:50

Choc des civilisations selon Zemmour

« Il ne peut pas y avoir deux civilisations sur le sol français. Deux civilisations qui s’affrontent », continue l’ex-polémiste, qui n’évoque pas d’autres thèmes de campagne dans son interview sur RTL. 

07:48

« Attention à l’émotion » rappelle Zemmour sur les réfugiés ukrainiens

« Attention, nous sommes un peuple généreux, qui a accueilli les réfugiés espagnols, les réfugiés asiatiques. Mais je dis attention, prudence, on a découvert qu’il y avait un tiers d’Africains et de Maghrébins dans les réfugiés prétendument ukrainiens. Attention à l’émotion comme avec le petit Aylan pour les Syriens », martèle Zemmour. 

07:43

« Tout le monde s’est trompé » sur l’Ukraine pour Zemmour

« Je pense que tout le monde s’est trompé ou presque sur l’agression américaine… pardon russe. Celui qui tient le sujet de la campagne. Mon sujet, c’est la lutte contre le grand remplacement. A partir du moment où il y a une guerre en Europe, les Français se détournent de ce sujet. Cela ne fait pas disparaître le risque majeur de changement de peuple qui nous guette à l’horizon 2050», a déclaré le candidat de Reconquête ! sur RTL ce jeudi matin. 

07:38

« L’irresponsabilité » des candidats pro-nucléaires à la présidentielle pour Greenpeace

Sept militants de Greenpeace ont été arrêtés tôt jeudi après s’être introduits sur le chantier du réacteur EPR à Flamanville (Manche) pour dénoncer « l’irresponsabilité » des candidats pro-nucléaires à la présidentielle, a annoncé à l’AFP une porte-parole de l’ONG sur place.

Depuis 5h30, une dizaine de militants, dont certains enchaînés, bloquaient par ailleurs l’accès des véhicules aux deux principales entrées du chantier. Sept autres sont parvenus à s’introduire sur le site et à déployer une banderole proclamant « Nucléaire: Macron irresponsable » près du réacteur en construction, avant d’être arrêtés, selon Cécile Génot, chargée de communication à Greenpeace France.

07:35

Emmanuel Macron défend-il le vin au détriment de la santé publique ?

« Il n’y a rien eu de fait sur l’alcool pendant cinq ans », estime le médecin Bernard Basset, président de l’association Addictions France.

Avec d’autres organisations, qui rassemblent l’essentiel du monde de l’addictologie en France, cette association a accusé fin mars le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, de « conflits d’intérêts » persistants avec le secteur du vin.

Ce communiqué réagissait à un article du Monde mettant en cause l’action à l’Elysée d’une conseillère de M. Macron, Audrey Bourolleau, issue de la filière viticole. Citant plusieurs e-mails, le quotidien montre que celle-ci, depuis partie fonder l’école d’agriculture Hectar, a demandé d’amoindrir les termes de certaines campagnes de santé publique contre la consommation d’alcool.

Reste que les inquiétudes du monde de la santé dépassent ce cas isolé. Depuis le début du quinquennat, les addictologues critiquent régulièrement Emmanuel Macron sur deux plans: des actions insuffisantes face à l’alcool et des déclarations jugées complaisantes sur le vin.

07:28

Mélenchon peut-il atteindre le second tour ? 

C’est l’une des inconnues du scrutin: le leader des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, réussira-t-il à accéder au second tour, ce qu’il n’avait pas réussi à faire en 2017 ? Avec 15% environ des intentions de vote, il s’installe à la troisième place.

Le candidat LFI accélère le déploiement de ses troupes dans les quartiers populaires afin de mobiliser un électorat enclin à l’abstention, en agitant aussi l'”épouvantail” de l’extrême droite.

07:16

Emmanuel Macron en Charentes Maritimes ce jeudi

Emmanuel Macron retrouve le terrain jeudi soucieux de recreuser son avance, moins marquée selon les sondages, sur Marine Le Pen, dans ce qui se présente, sauf surprise, de plus en plus comme un remake de 2017.

A dix jours du premier tour de la présidentielle le 10 avril, le président-candidat, qui fait une campagne a minima au risque d’apparaître distant, se rend en Charente-Maritime, à Fouras, à la rencontre d’habitants et commerçants, comme à Dijon lundi. « Il faut qu’il mène campagne à fond pour montrer qu’on est dans le match », assure un responsable de la majorité.

Il y défendra notamment son bilan environnemental, critiqué, en parlant d’investissements de l’Etat pour dépolluer une ancienne décharge désormais enfouie dont les déchets menacent de se déverser dans l’océan, selon son équipe de campagne. Cette nouvelle visite sur le terrain, à quelques jours de son grand meeting à l’Arena de Paris samedi – le premier et sans doute le dernier du premier tour -, intervient au moment où l’écart se réduit avec son adversaire d’extrême droite à en croire les sondages d’intentions de vote du premier et second tour.

Leave a Reply

Your email address will not be published.