PSG : Leonardo démis de ses fonctions, la piste Campos évoquée

Toute l'actualite

Quelques heures après l’annonce de la prolongation de Kylian Mbappé (2025), samedi, «Leo» s’est vu signifier la fin de sa mission comme directeur sportif.

Le changement, c’est maintenant. Peu après le dernier match de la saison, un carton 5-0 face à Metz samedi, au Parc des Princes, Leonardo s’est vu signifier la fin de sa mission en tant que directeur sportif du Paris Saint-Germain. Une information dévoilée par Amazon Prime Vidéo tard samedi soir et rapidement confirmée par de nombreuses autres sources. Le PSG, qui fêtait samedi le dixième titre de champion de France de son histoire… et la prolongation de contrat de Kylian Mbappé, n’a encore communiqué.

Les grandes manœuvres n’ont donc pas tardé à débuter à Paris, où les choses devraient largement bouger dans les prochaines semaines, comme cela est évoqué depuis le couac madrilène en Ligue des champions. Le départ de l’ancien international brésilien faisait partie des hypothèses citées avec insistance. À voir si Mauricio Pochettino prendra également la porte, comme beaucoup le disent. «J’ai encore une année de contrat et je ne vois pas pourquoi je ne serais pas là la saison prochaine», disait le coach argentin vendredi.

Campos et Mbappé à nouveau réunis ?

Qui pour succéder à Leonardo ? Ces dernières semaines, les noms de Michael Edwards (Liverpool) et Andrea Berta (Atlético) ont été cités ici et là. Samedi, c’est d’un autre candidat potentiel qu’il était question dans de nombreux médias, dont RMC, L’Équipe ou Le Parisien, des sources portugaises ou ESPN : Luis Campos. Âgé de 57 ans, le Portugais a été le grand architecte des deux dernières équipes qui ont soufflé le titre de champion de France au PSG, Monaco en 2017 et Lille, en 2021. Il est aussi (et surtout ?) proche de Kylian Mbappé depuis leurs années communes à l’ASM. Certaines sources font de Campos LE grand favori pour l’après-Leonardo.

Ancien international brésilien, ledit Leonardo a porté le maillot parisien une saison en tant que joueur (1996-97), avant de revenir au Parc au début de l’ère QSI, en 2011. Il démissionnait deux ans plus tard après la bousculade avec un arbitre pour mieux revenir en 2019. «Avec moi c’est difficile, sans moi c’est impossible», souriait «Leo» il y a quelques semaines, se déclarant «disponible» pour continuer à relever le «challenge» parisien. «J’ai commis des erreurs», avouait-il encore. Visiblement, ces erreurs étaient trop lourdes…

Leave a Reply

Your email address will not be published.