Réouverture de l’espace aérien suisse après une fermeture totale due à une panne informatique

Europe

Publié le : Modifié le :

Une panne informatique du service suisse de contrôle du trafic aérien apparue tôt dans la matinée de mercredi a conduit à la fermeture pendant plusieurs heures de l’espace aérien de la Suisse. L’aéroport de Genève a annoncé “une reprise progressive” après une paralysie complète. Des vols internationaux à destination de la Suisse ont été détournés notamment vers les aéroports de Milan, Francfort et Munich. 

Publicité

L’aéroport de Genève a annoncé “une reprise progressive” de son trafic aérien après une paralysie complète de plusieurs heures. L’espace aérien suisse a été “fermé jusqu’à nouvel ordre” en raison d’une panne informatique, avait annoncé tôt dans la matinée du mercredi 15 juin le service de contrôle aérien Skyguide dans un communiqué. 

“Le problème technique chez Skyguide a été résolu et la fermeture de l’espace aérien a été levée à 08 h 30 (06 h 30 GMT Ndlr). L’espace aérien suisse est rouvert et les opérations de vols au-dessus de la Suisse, ainsi qu’aux aéroports de Genève et de Zurich reprennent”, a écrit Skyguide dans un tweet, sans préciser l’origine de la panne.

Des vols détournés vers Milan

Quelques heures auparavant, un tweet de l’aéroport de Genève indiquait que les aéroports de Genève et de Zürich, parmi les principaux de la Suisse, étaient paralysés en raison d’une panne informatique chez le contrôleur aérien Skyguide. 

Selon l’agence ATS-Keystone, des vols internationaux à destination de la Suisse ont été détournés vers notamment vers l’aéroport de Milan dans le nord de l’Italie.

D’autres aéroports ont été sollicités pour réceptionner les avions. Le site Internet de l’aéroport de Zürich montre notamment que le vol UA134 de United Airlines en provenance de New York a été détourné vers l’aéroport de Francfort dans l’ouest de l’Allemagne, tandis que le vol SQ346 de Singapore Airlines en provenance de la ville-État a été détourné vers le sud de l’Allemagne et l’aéroport de Munich.

Avec AFP

Leave a Reply

Your email address will not be published.