Reportage : en Italie, des réfugiés ukrainiens sous les toits de la mafia

Europe

Publié le :

Plus de 110 000 Ukrainiens sont arrivés en Italie depuis le début de l’invasion russe. Pour accueillir ce nouveau flux migratoire, le ministère italien de l’Intérieur met à disposition des réfugiés des maisons confisqués à la mafia. Jusqu’ici, 622 habitations sont occupées par des réfugiés. Reportage de notre correspondante Natalia Mendoza.

Publicité

Pour accueillir les réfugiés ukrainiens qui affluent en Italie, 110 000 depuis le début de la guerre en Ukraine, le ministère italien de l’Intérieur a décidé de mettre à leur disposition des habitations saisis à la mafia italienne.

Arrivés en Italie fin mars, Tatiana et ses enfants ont été accueillis à Rescaldina, au nord de Milan, dans un appartement saisi à la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise. 

Un logement qui fait partie des 3 250 biens confisqués au crime organisé en Lombardie. L’État italien dispose de près de 40 000 biens saisis à la mafia, soit un patrimoine qui dépasse les 300 millions d’euros, directement géré par l’Agence nationale pour l’administration des biens confisqués à la criminalité organisée (ANBSC). 

“Le ministère de l’Intérieur nous a demandé de repérer les logements disponibles et habitables sur le court terme par les familles ukrainiennes, confie le préfet Bruno Corda, directeur de l’ANBSC. Alors, nous avons identifié des biens qui peuvent être utilisé immédiatement, dans 15 jours, dans un mois ou dans 90 jours”.

Au total, 622 habitations ayant appartenu à des groupes mafieux ont été mises à disposition des réfugiés Ukrainiens en Italie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.