Sondage présidentielle 2022 : l’écart entre Macron et Le Pen se stabilise

Meilleures histoires

A six jours du second tour de la présidentielle, le scrutin est-il déjà joué ? Emmanuel Macron apparaît en tous les cas comme étant le favori, d’après notre sondage quotidien Ipsos Sopra Steria pour Le Parisien, Radio France et France Télévisions, daté de ce lundi, même si les choses peuvent encore bouger.

L’écart se stabilise. Depuis le premier tour, les résultats de notre baromètre quotidien n’ont que peu varié dans le rapport de force qui oppose Emmanuel Macron à Marine Le Pen. Ce lundi, l’écart entre le président sortant et sa rivale RN est donné à 12 points, avec une marge d’erreur estimée à 3,2 points. Cela place Emmanuel Macron en favori de ce second tour. À noter que parmi les personnes certaines d’aller voter, 13 % n’ont exprimé aucune intention de vote.

Les Insoumis moins abstentionnistes ? Il faut bien évidemment être prudent avec les reports de voix. Mais des tendances, tout de même, se dessinent sur la durée. Il semblerait ainsi que les électeurs de Jean-Luc Mélenchon se disent moins abstentionnistes à mesure qu’approche le second tour. Ils étaient 56 % le 15 avril dernier à ne pas exprimer d’intention de vote entre Macron et Le Pen. Ils sont désormais 46 %. Dans le même temps, les reports en faveur d’Emmanuel Macron ont augmenté de dix points.

Macron grand favori. 72 % d’électeurs comptent aller voter, d’après Ipsos. Ce taux est quasiment stable depuis plusieurs jours. S’il devenait réalité dimanche prochain, ce serait moins qu’au premier tour (73,7 %) et moins qu’au second tour en 2017 (74,6 %). Les derniers jours de campagne, marqués notamment par le grand débat d’entre-deux-tours mercredi, pourraient encore faire bouger les lignes.

Macron jugé vainqueur par six sondés sur dix. 59 % des Français interrogés pronostiquent une victoire du président candidat. C’est (logiquement) le cas de 87 % des sondés qui comptent voter pour lui, mais aussi de 26 % de ceux qui comptent glisser un bulletin Le Pen dans l’urne.

Méthodologie : sondage réalisé en ligne sur les trois derniers jours, sur un échantillon de plus de 1 500 personnes interrogées par Internet. Les résultats présentés font état du cumul des interviews réalisées sur les trois derniers jours. Ce baromètre est un suivi des intentions de vote et de l’opinion au jour le jour. Méthode des quotas. Source : Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et Franceinfo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.