Super Ligue : audience en juillet devant la justice européenne

Toute l'actualite

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) examinera les 11 et 12 juillet le litige opposant l’UEFA aux promoteurs de la Super Ligue, éphémère projet de compétition privée qui avait agité le football européen l’an dernier.

«L’UEFA confirme qu’elle a été notifiée» par la CJUE «que l’audience dans son affaire aura lieu les 11 et 12 juillet», a indiqué vendredi à l’AFP un porte-parole de l’instance européenne.

La justice européenne rendra sa décision dans un second temps, lourde d’enjeux pour l’organisation du foot et plus largement celle du sport professionnel en Europe – basée sur le rôle central des instances et sur des compétitions ouvertes, selon le principe de promotion-relégation.

Saisie l’an dernier par un juge de Madrid, la CJUE devra déterminer si l’UEFA abuse de sa «position dominante» en prétendant sanctionner les promoteurs d’un tournoi concurrent de sa Ligue des champions, confrontant donc son modèle sportif au droit européen de la concurrence.

Confiant, le président de l’UEFA Aleksander Ceferin avait estimé mi-mai que l’instance n’était pas en situation de «monopole», parce que «personne n’est obligé de disputer nos compétitions» et «aucune fédération n’est contrainte d’être membre de l’UEFA».

«Ils ont pleinement le droit de créer leur propre UEFA, de jouer leur propre compétition. Mais bien sûr, dans notre règlement, si vous disputez une autre compétition vous ne pouvez disputer la nôtre», avait souligné le dirigeant slovène.

Or, comme les douze clubs mutins avaient assuré l’an dernier vouloir rester au sein des championnats nationaux comme des compétitions de l’UEFA tout en organisant leurs propres confrontations très lucratives, «c’est un peu le bazar, mais nous allons le régler», avait conclu le dirigeant.

Autre enjeu de cette procédure, l’éventuelle reprise des poursuites disciplinaires de l’UEFA contre le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin, les trois derniers clubs qui refusent de renier le projet de Super Ligue.

L’instance européenne avait engagé cette enquête le 25 mai 2021, alors que les neuf autres clubs rebelles avaient écopé de sanctions financières légères, puis l’avait suspendue en juin en attendant l’issue de la procédure européenne.

Leave a Reply

Your email address will not be published.