Tops/Flops City-Madrid : Benzema sauveur des siens, les regrets de Manchester

Meilleures histoires

Benzema tutoie les étoiles, De Bruyne continue son récital, Laporte coûte deux buts… Retrouvez les Tops et Flops de la victoire de Manchester City face au Real Madrid (4-3) en demi-finale aller de Ligue des Champions.

TOPS

Benzema, la classe mondiale

Karim Benzema n’en finit plus d’impressionner la planète football. L’international français a inscrit un doublé lors de cette demi-finale aller et se dirige doucement… mais sûrement vers le Ballon d’Or. KB9 a relancé le Real Madrid en marquant sur une reprise de volée du gauche après un centre de Mendy (33e) alors que Manchester City menait 2-0. Puis en toute fin de match, alors que les Madrilènes étaient menés 4-2, Benzema transformait un penalty d’une superbe panenka sous la barre d’Ederson à la 82e minute. Karim Benzema a encore ébloui le monde du football de son talent et dépasse Lewandowski au classement des buteurs de la Ligue des champions cette saison avec 14 réalisations.

De Bruyne met City sur les bons rails

Kevin De Bruyne est le maître à jouer de Manchester City et il l’a encore démontré. Dans ce grand match, l’international belge a lancé parfaitement les SkyBlues dès la 2e minute en reprenant un centre de Mahrez d’une tête plongeante pour surprendre le Real d’entrée. Puis dans la foulée, le métronome de City délivrait un caviar à Gabriel Jesus sur une merveille de centre, pour que l’international brésilien fasse le break (10e). Moins tranchant par la suite, il est resté actif et s’est toujours rendu disponible pour ses coéquipiers.

Un match spectaculaire

On a tout simplement assisté à un match de folie ce mercredi soir. Pour cette demi-finale aller entre Manchester City et le Real Madrid, le spectacle a été au rendez-vous et le scénario complètement fou. Sept buts ont été inscrits et les stars étaient au rendez-vous, à l’image de De Bruyne et Benzema. Bernardo Silva, Gabriel Jesus, Phil Foden et Vinicius ont tous inscrit un but. Les défenses n’ont pas vraiment fait le poids et le jeu a été très ouvert avec beaucoup d’intensité et très peu de temps morts. Un match spectaculaire, peut-être de légende… en tout cas un véritable régal pour les amateurs de football.

FLOPS

La défense centrale madrilène passe au travers

Les Madrilènes s’en sortent très bien avec cette très courte défaite concédée à l’Etihad Stadium. Le fait que ce match soit totalement fou a d’ailleurs peut-être servi les hommes de Carlo Ancelotti, dont la défense a clairement souffert face aux Citizens. Tout particulièrement les deux centraux Militao et Alaba qui ont enchaîné les bourdes et sont passés au travers de leur match. Alaba est aux fraises et rate son intervention sur Jesus qui bat ensuite Courtois pour faire le break (10e). Sur cette action, Militao réalise un très mauvais pressing sur Foden et découvre l’axe. Alaba est remplacé par Nacho dès la mi-temps. Militao offre le but du 3-1 à Mahrez dès la reprise en manquant son intervention mais heureusement l’international algérien trouve le poteau de Courtois. Un match délicat pour la défense madrilène.

Laporte fautif sur deux buts madrilènes

Aymeric Laporte devait sûrement s’en vouloir au coup de sifflet final. Très bon lors de la première période où il participe au jeu et se montre très solide, il coule complètement lors du second acte. Il est d’abord fautif sur le but Vinicius qui ramène le Real à 3-2 en ne sortant pas sur l’attaquant brésilien qui déboule sur le côté gauche et peut ajuster Courtois du droit (55e). Dans les 10 dernières minutes, il est coupable d’une main, certes malchanceuse, mais qui offre malgré tout un penalty au Real qui sera transformé par Benzema pour permettre au club espagnol de revenir à 4-3, ce qui sera le score final.

Mahrez vendange

Aymeric Laporte n’est pas le seul Citizen qui va cogiter. Ryad Mahrez peut aussi s’en vouloir sur ce match. Si l’international algérien offre le premier but à Kevin De Bruyne sur un très beau centre enroulé (2e). Malheureusement, Mahrez va se montrer beaucoup moins efficace dans la suite du match. Il prend sa chance du droit à la 26e minute et catapulte le ballon dans le petit filet de Courtois alors que Foden était seul dans la surface et attendait le ballon, ce qui a provoqué une colère noire chez Pep Guardiola. Cette action aurait pu amener le 3-0 pour City et définitivement tuer le match. Puis l’ancien joueur de Leicester qui arrive seul face à Courtois voit sa frappe du gauche finir sur le poteau dès la reprise (48e). À la 75e minute, il prend sa chance du droit dans un angle fermé et sa frappe passe de peu à côté. Un match sans pour Mahrez face au but.

Leave a Reply

Your email address will not be published.