Tops/Flops Feyenoord-OM : Dessers inarrêtable, Caleta-Car coupable

Meilleures histoires

Marseille s’est incliné sur la pelouse du Feyenoord Rotterdam ce jeudi, en demi-finale aller de la Ligue Europa Conférence (3-2). Retrouvez les Tops et les Flops à l’issue de cette rencontre enlevée.

TOPS

Showtime au Stade De Kuip

Quel spectacle ! Conclue sur le score de 3-2 en faveur de l’équipe locale, cette demi-finale aller s’est disputée sur un rythme très intense. Sous l’impulsion notamment du Feyenoord, très joueur et auteur d’un pressing permanent. Fidèle à ses principes d’un jeu ultra-offensif, le club néerlandais n’a jamais calculé et s’est constamment porté vers l’avant, en grand nombre. Les Marseillais, souvent sous pression, ont su répondre en se montrant dangereux en contres. L’ambiance bouillante en tribunes a donné encore plus de vie à une rencontre riche en occasions et en rebondissements.

Dessers a encore frappé

8+2=10. Meilleur buteur de cette C4 avant la rencontre, Cyriel Dessers a conforté son statut en s’offrant un doublé. L’attaquant nigérian, poids constant sur la défense marseillaise, a réalisé un bel enchaînement pour ouvrir le score, avant d’inscrire un deuxième but plein d’opportunisme dès la reprise. Efficace et auteur d’un pressing précieux pour gêner la première relance olympienne.

Sinisterra intenable

Comme Dessers, il est l’un des maillons forts de ce Feyenoord version 2021/22. Luis Sinisterra a lui aussi répondu présent ce jeudi. Très actif dans son couloir gauche, l’international colombien a constamment fait la différence en première période, et particulièrement face à un Rongier dépassé. Intenable et efficace. Deux minutes après sa talonnade décisive sur l’ouverture du score, le joueur de 22 ans a lui-même doublé la mise.

FLOPS

L’énorme erreur de Caleta-Car

Au sein d’une défense marseillaise malmenée tout au long du match, Duje Caleta-Car a particulièrement souffert. L’international croate, souvent pris à revers sur les assauts du Feyenoord, a craqué et plombé son équipe dès le coup d’envoi de la seconde période, en commettant une erreur aussi grossière que lourde de conséquence. Sa passe en retrait manquée vers Mandanda s’est transformée en offrande pour Dessers, sans pitié pour redonner l’avantage aux siens. Un ultime but synonyme de défaite pour l’OM. Coupable, Caleta-Car a complètement perdu pied en seconde période, avant de céder sa place.

L’OM piégé sur les côtés

Dominateur, le Feyenoord a régulièrement fait la différence en renversant le jeu sur les côtés, dans le dos de latéraux marseillais complètement dépassés. Luan Peres, souvent mal positionné, et Valentin Rongier, perdu dans un rôle hybride à droite, ont vécu un véritable calvaire en première période. La réorganisation tactique opérée par Sampaoli, ainsi que la baisse de régime néerlandaise au fil du deuxième acte, ont permis à l’OM de rectifier le tir après la pause.

Leave a Reply

Your email address will not be published.