Tops/Flops Liverpool-Villarreal : les Reds patients, Villarreal inexistant

Meilleures histoires

Mané impressionnant en 9, le milieu de terrain des Reds qui fait la loi, Danjuma fantomatique… Retrouvez les Tops et Flops de la victoire de Liverpool face au «Sous-marin jaune» (2-0).

TOPS

Mané, reconversion réussie en numéro 9

Sadio Mané a une nouvelle fois été prépondérant dans la victoire de Liverpool ce mercredi (2-0). D’abord frustré en première période en ne cadrant pas une tête dans les six mètres (12e), avant de voir sa reprise de volée contrée par Albiol et passer de peu à côté du but de Rulli (33e). L’international sénégalais a été très mobile et il a fini par marquer le but du break pour Liverpool d’un pointu du droit sur une passe de Mohamed Salah (55e). De plus en plus titularisé en tant que numéro 9, Mané donne entière satisfaction à Jürgen Klopp à ce poste et a très bien combiné avec Salah. Sadio Mané a inscrit 9 buts en 10 matchs toutes compétitions confondues au poste d’avant-centre.

Le milieu de terrain des Reds taille patron

Le trio du milieu de terrain Alcantara, Fabinho et Henderson a régalé sur la pelouse d’Anfield. Les trois se sont rendus disponibles et ont dominé de la tête et des épaules l’entrejeu. Fabinho a joué très haut, s’est projeté et a récupéré de nombreux ballons. Alcantara a touché 119 ballons, record du match. Il a orienté le jeu des Reds avec son pied droit soyeux. Il aurait pu ouvrir le score en première période mais sa frappe des 25 mètres va trouver l’équerre de Rulli. L’international espagnol est à l’origine du premier but des Reds en amorçant l’attaque d’un coup de reins sur Capoue le long de la ligne de touche avant de servir Henderson qui finira l’action. Le capitaine de Liverpool a été très important au milieu et a surtout débloqué la situation pour les Reds. Il récupère une passe d’Alcantara et dédouble avec Alexander Arnold avant de voir son centre contré venir tromper Rulli et donner l’avantage à Liverpool (53e).

Luis Diaz très remuant

«El Fideo» continue de s’imposer à Liverpool. Titulaire sur l’aile gauche, Luis Diaz a été très en jambes dans cette demi-finale et a beaucoup donné. Il a exercé un pressing intense sur les défenseurs adverses, apporter de la profondeur, beaucoup percuté et sonné les premières charges anglaises. Ses deux frappes enroulées du droit (14e, 30e) ont été les principales occasions franches des Reds en première période. Il a donné de sa personne et aurait mérité d’être récompensé par un but. Il a été remplacé par Origi à la 81e minute.

FLOPS

Le duo Danjuma-Chukwueze inoffensif

Les deux attaquants alignés dans un 4-4-2 ont été inexistants sur les bords de la Mersey. Sans doute alignés par Emery pour leur capacité de percussion et de vitesse, ils ont été très peu trouvés par leurs partenaires et n’ont pas réussi à faire remonter le bloc. Danjuma a mal exploité tous les ballons qu’il a reçus. Il manque une passe assez simple vers Chukwueze à la 18e minute qui aurait pu offrir une belle occasion à Villarreal. Il négocie très mal un corner, qui a fait partie du peu d’opportunités obtenues par le «Sous-marin jaune». Un match extrêmement difficile pour le duo d’attaquant.

Rulli peu rassurant

Le gardien de but argentin n’a pas eu l’aura qu’il a pu avoir sur les tours précédents. Prépondérant lors des qualifications de Villarreal face à la Juventus ou au Bayern, l’ancien portier de Montpellier s’est montré fébrile ce mercredi soir. Il a très souvent dégagé des ballons aériens aux poings alors qu’il avait la possibilité de les capter et de soulager sa défense. L’international argentin a également manqué plusieurs dégagements au pied qui ont permis à Liverpool de remettre la pression. Enfin, il se manque sur l’ouverture du score d’Henderson. Certes le centre de l’Anglais est dévié par Estupinan, mais Rulli a un temps de réaction trop et un jeu de jambes trop juste pour sortir ce ballon qui le lob (52e).

Les latéraux espagnols à la peine

Si c’est toute la formation de la Villarreal qui a souffert dans son ensemble, les latéraux Espagnols ont vraiment passé une soirée difficile à Anfield. Estupinan à gauche et Foyth à droite ont été en difficulté et ont pris l’eau face aux vagues rouges qui revenaient sans cesse. Gênés par le placement très haut de Robertson et Alexander-Arnold qui ont évolué comme des ailiers, les deux latéraux du «Sous-marin jaune» ont très souvent été pris à défaut et Estupinan a été averti pour une faute sur Salah. Si la défense centrale a fini par craquer en seconde période, les couloirs ont souffert pendant 90 minutes face à la pression des Reds.

Leave a Reply

Your email address will not be published.