Ukraine : la Commission européenne donne un avis positif sur une candidature à l’UE

Europe

Publié le : Modifié le :

La Commission européenne a recommandé aux États membres d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’Union européenne, a annoncé, vendredi, la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen.

Publicité

La décision était très attendue. La Commission européenne a recommandé, vendredi 17 juin, d’accorder à l’Ukraine le statut de candidat à l’Union européenne, a déclaré la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, lors d’une conférence de presse. Le même avis a été rendu pour la Moldavie, alors que la candidature de la Géorgie doit encore être “évaluée”.

“La Commission recommande au Conseil, premièrement, de donner à l’Ukraine une perspective européenne et, deuxièmement, de lui accorder le statut de candidat. Ceci, bien entendu, à condition que le pays procède à un certain nombre de réformes importantes”, a déclaré la responsable lors d’une conférence de presse.

“Nous savons tous que les Ukrainiens sont prêts à mourir pour défendre leurs aspirations européennes. Nous voulons qu’ils vivent avec nous, pour le rêve européen”, a ajouté Ursula von der Leyen.

La Moldavie également sur une “véritable voie européenne”

Quant à la Moldavie, Ursula von der Leyen a dit que la nation voisine de l’Ukraine “est sur une véritable voie pro-réforme, anti-corruption et européenne (…). Elle a encore un long chemin à parcourir. Mais nous pensons qu’elle a le potentiel pour répondre aux critères.”

Concernant la Géorgie, qui souhaite également se porter candidate, Bruxelles a recommandé dans un premier temps “d’évaluer comment elle remplit un certain nombre de conditions avant de lui accorder le statut de candidat”.

Cet avis sera discuté lors du sommet européen des 23-24 juin et les dirigeants des 27 pays de l’UE devront donner leur feu vert à l’unanimité.

Jamais un avis n’aura été rendu en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie depuis plus de trois mois et qui s’inscrit dans le soutien apporté par les Européens à l’Ukraine face à Moscou.

Paris, Berlin et Rome se sont prononcés pour l’octroi “immédiat” à l’Ukraine de ce statut officiel de candidat, lors d’une visite à Kiev du président français, Emmanuel Macron, du chancelier allemand, Olaf Scholz, et du chef du gouvernement italien Mario Draghi, rejoints par le président roumain.

L’Ukraine est “prête” à travailler pour devenir “membre de plein droit” de l’Union, leur a assuré le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Avec AFP & Reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published.