Volley : spectateurs s’emparant du ballon et bagarre avec un vigile, Narbonne déclare forfait après les incidents à Sète

Meilleures histoires

Les Narbonnais ne disputeront pas le match 4 du Championnat de France face à Sète ce samedi en raison des graves incidents survenus lors du dernier affrontement entre les deux clubs jeudi.

Le club de Narbonne a déclaré forfait pour la quatrième rencontre l’opposant à Sète samedi en quart de finale du championnat de France de volley-ball, après les incidents survenus entre les deux clubs lors du match 3 jeudi.

«On vient d’avertir la Ligue qu’on serait forfait pour le match 4. Après discussion avec les joueurs, il n’était pas possible pour eux de retourner dans cette salle deux jours après les incidents», a indiqué le président du club Jérémie Ribourel.

«Les joueurs sont traumatisés par ce qu’il s’est passé, ils vont écrire un communiqué sur la violence dans le sport, un message politique», a-t-il ajouté.

Des incidents avaient débuté à la fin du troisième match remporté jeudi par Sète devant son public (3 sets à 1), lorsque deux supporters sétois s’étaient emparés du ballon durant un échange.

La tension était montée d’un cran à l’issue de la rencontre, quand le préparateur physique de Narbonne avait «pris un coup de poing de la part d’un vigile qui l’a(vait) mis K.O.», selon une responsable du club héraultais. La situation avait alors dégénéré, les joueurs audois tentant de s’en prendre au vigile jugé fautif. «Nous en voulons à la direction du club de Sète d’avoir mis en danger nos joueurs», a fustigé Jérémie Ribourel.

En réaction à la décision de Narbonne, la Ligue nationale de volley (LNV) a rappelé samedi qu’elle était «favorable à ce que le match se tienne». «On a fait tout notre possible pour que les conditions de sécurité soient optimales, en prononçant un huis clos», a assuré la Ligue à l’AFP. «La série continue, il y aura un cinquième match», a précisé la LNV.

A la suite de ce forfait, Sète revient donc à égalité deux matches partout avant l’ultime rencontre, qui doit se dérouler mercredi à Narbonne, à moins de 100 km de la cité héraultaise.

Après la troisième rencontre jeudi, deux joueurs et un membre de l’encadrement de Narbonne ont déposé plainte au commissariat de Sète vendredi matin pour «violences reçues», selon une source ayant connaissance du dossier.

La LNV a annoncé vendredi «l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre du club de Sète par la commission de discipline».

Les Centurions de Narbonne, qui ont fini la saison régulière à la quatrième place de la Ligue A, ont remporté le premier trophée européen de leur histoire en Challenge Cup (C3) devant Ankara en mars.

Leave a Reply

Your email address will not be published.