Volley : suite à un incident raciste, l’université de Duke déplace sa rencontre dans un autre lieu

Toute l'actualite

Après des propos racistes tenus par certains fans dans un match universitaire de volley, les Blue Devils de Duke ont annoncé samedi de déplacer le lieu de leur prochaine rencontre.

L’Université Duke a déclaré que son match de volley-ball féminin de samedi était déplacé vers un autre lieu à Provo, dans l’Utah, après une «situation troublante» lors du match de vendredi contre BYU, ajoutant que les joueuses devraient toujours pouvoir jouer dans un environnement inclusif et antiraciste.

La vice-présidente et directrice des sports de Duke, Nina King, a déclaré dans un communiqué que le bien-être des étudiantes-athlètes de l’école était sa priorité absolue.

«Suite à des circonstances extrêmement malheureuses lors du match de vendredi soir à BYU, nous sommes obligés de déplacer le match d’aujourd’hui contre Rider à un endroit différent pour offrir aux deux équipes l’atmosphère la plus sûre pour la compétition», a déclaré King.

«Nous apprécions le soutien de l’administration sportive de BYU alors que nous naviguons dans cette situation troublante. J’ai été en contact avec les étudiantes-athlètes qui ont été profondément touchés, je continuerai à les soutenir de toutes les manières possibles et j’ai hâte de discuter davantage à leur retour de Provo.»

Les insultes et menaces racistes étaient dirigées contre la sophomore de Duke Rachel Richardson qui aurait été à plusieurs reprises insulté de «nigger» (en anglais «nègre»).

BYU a déclaré samedi qu’il avait banni un fan identifié par Duke et a déclaré que «l’utilisation d’une insulte raciale dans l’un de nos événements sportifs est absolument inacceptable». BYU a ajouté qu’il s’était excusé auprès de Duke et des étudiantes-athlètes «pour ce qu’ils ont vécu».

Leave a Reply

Your email address will not be published.